Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Dans ce nouveau volet, LeBron James doit s’allier avec Bugs Bunny et les autres Looney Tunes pour secourir son fils, piégé par une entité d’intelligence artificielle.
Dans ce nouveau volet, LeBron James doit s’allier avec Bugs Bunny et les autres Looney Tunes pour secourir son fils, piégé par une entité d’intelligence artificielle.

LeBron James en roi du box-office nord-américain avec le nouveau Basket spatial

Agence France-Presse
Article réservé aux abonnés
Basket spatial: nouvelle ère a bondi en tête du box-office nord-américain au cours du week-end avec 31,6 millions de dollars, un record pour un film familial depuis que la pandémie a touché l’industrie du cinéma, selon les chiffres publiés dimanche par un cabinet spécialisé.

Le film, mélange d’animation et de prises de vues réelles, est une suite, 25 ans après, du mythique Basket spatial original. La superstar actuelle du basket LeBron James est cette fois-ci en tête d’affiche, à la place de Michael Jordan.

Dans ce nouveau volet, LeBron James doit s’allier avec Bugs Bunny et les autres Looney Tunes pour secourir son fils, piégé par une entité d’intelligence artificielle.

Malgré les critiques plus que mitigées — le quotidien New York Post le qualifiant notamment d’«abomination» — Basket spatial: nouvelle ère s’est propulsé en haut des classements, devançant le leader du weekend passé, Black Widow, dernier Marvel en date.

Ce spin-off des Avengers, dans lequel Scarlett Johansson incarne Natasha Romanoff, tueuse russe devenue super-héroïne, a enregistré 25,6 millions de dollars de recettes entre vendredi et dimanche, une forte chute en comparaison des 80,4 millions de dollars obtenus lors de ses premiers jours d’exploitation, selon le cabinet spécialisé Exhibitor Relations.

À la troisième place du classement figure le thriller psychologique Jeu d'évasion: le tournoi des champions des studios Sony, qui compte 8,8 millions de dollars de recettes.

Le neuvième volet de la saga Rapides et dangereux est à la quatrième place avec 7,6 millions de dollars, pour un total sur quatre semaines de 154 millions de dollars.

Enfin, une autre suite complète ce Top 5 : Le bébé boss : une affaire de famille a récolté 4,7 millions de dollars.

Ce film d’animation, qui fait suite au carton Le bébé boss sorti il y a quatre ans, raconte l’histoire d’un «bébé patron» qui ne laisse personne indifférent.

Le reste du top 10:

American Nightmare 5: Sans limites (4,2 millions de dollars)

Sans un bruit 2 (2,1 millions)

Roadrunner (1,9 million)

Cruella (1,1 million)

Pig (945 000)