Roch Voisine

Le Vieux Clocher sous le charme de Roch Voisine

CRITIQUE / C’est devant un Vieux Clocher plein à craquer que Roch Voisine a sorti ses guitares acoustiques, samedi soir. En enchaînant histoires et chansons, la vedette a livré un spectacle très honnête, simple, sans feu d’artifice, misant sur la proximité avec son public.

Le chanteur a surpris tout le monde en y allant d’entrée de jeu avec la pièce qui l’a fait connaître, Hélène. Seul avec son tabouret, son micro et sa guitare, le chanteur, qui a conquis bien des cœurs lors de la sortie cette chanson en 1989 a tout de suite enchaîné avec un « Bon, c’est fait! », suscitant les rires de la foule. Malheureusement, cette petite blague semblait avoir un fond de vérité. « Je n’ai pas chanté Hélène pour m’en débarrasser, a-t-il dit. Juste un peu, mais pas à 100 %! », a-t-il poursuivi, expliquant ensuite les origines de son œuvre.

Roch Voisine est même revenu sur Hélène un peu plus tard dans le spectacle, intitulé Roch Acoustic, affirmant que « seul sur le sable, les yeux dans l’eau, ça peut être la chanson préférée du public, la cerise sur le sundae… mais ça prend toujours bien un sundae! », a-t-il affirmé avec le sourire, doutant un peu de son analogie.

Un spectacle au rythme de sa carrière

Celui qui a connu autant de succès en France qu’au Québec a su combler tous ses admirateurs, y allant de ses plus grands succès tels que Laisse-là rêver et La Promesse, qu’il a joué en solo dès le début de son spectacle.

Le Néo-Brunswickois a poursuivi avec le claviériste Gabriel Bertrand et le guitariste Jean-Sébastien Bacìu, enchaînant les tubes Montréal-Québec, Deliver Me, tout y allant de quelques savantes reprises comme Perce les nuages, popularisée Patrick Norman et J’veux pas vieillir de Boom Desjardins, une chanson pour laquelle il a eu un coup de cœur il y a une quinzaine d’années.

« J’ai entendu une chanson à la radio chantée par Boom Desjardins. J’ai dit wow, je vais chanter cette chanson un jour. À l’époque, j’étais beaucoup trop jeune pour chanter une chanson comme ça. Mais le temps faisant ce qu’il fait! Cette chanson a beaucoup plus de sens pour moi », a-t-il expliqué avant d’interpréter le succès de Boom.

Les plus grandes réactions des spectateurs ont été, sans contredit, lorsque les premières notes de Tout me ramène à toi, son dernier grand succès, ont été jouées. Pour la première fois, les cris ont envahi l’ancienne église, donnant au spectacle une ambiance des plus intéressantes. Comme cette chanson était la dernière du spectacle, les admirateurs du chanteur sont restés debout, applaudissant à tout rompre, jusqu’au rappel de Voisine qui aura duré quelques chansons supplémentaires.

Outre les chansons, l’auteur-compositeur-interprète y est allé de très belles anecdotes sur sa vie et de quelques pointes d’humour. Roch Voisine a parlé de l’origine de ses pièces, de sa famille et de ses quelques blondes et d’événements l’ayant inspiré tout au long de sa carrière.

En plus de parler de ses enfants, de ses amis, de ses tournées à travers le monde et de ses nombreuses collaborations avec des artistes et des compositeurs très connus tels que Manuel Tadros, l’artiste s’est livré sur des événements récents et a raconté, en détail, comment il est devenu, en 2014, la voix des Jeux olympiques de Sotchi. Une longue histoire qui a captivé le public.

Bref, pour la première fois au Vieux Clocher de Magog et dans la deuxième représentation de son tout nouveau spectacle Roch Acoustic, la rock star s’est très bien débrouillée.