Les comédiens Mathieu Handfield et Simon Lacroix, en compagnie d'un évêque, pour le tournage d'une capsule sur la représentation du diable dans le folklore québécois.

Le tour de cette étrange province

Memphré, la Corriveau, le Wendigo et une partie des fantômes du Québec n'auront bientôt plus aucun mystère pour Rémi Fréchette.
Ne craignant aucun ovni ni primate poilu, le réalisateur et scénariste sherbrookois développe présentement une websérie de dix épisodes sur les légendes et les créatures surnaturelles de la Belle Province. Ou plutôt de L'étrange province, pour emprunter le titre de son projet qui amènera les internautes dans un voyage insolite d'un asile hanté de Sainte-Clotilde-de-Horton aux traces du Sasquatch dans le Parc national des Monts-Valin.
Le créateur des Jaunes, une comédie d'horreur qui aurait été vue par 100 000 personnes sur le site de visionnement Tou.tv depuis l'été dernier, espère recevoir ce printemps une réponse positive du Fonds indépendant de production, qui lui permettrait de partir à la recherche de ces bibittes bizarres avec sa caméra et son équipe en août et septembre prochains. Les compagnies Solofilms (Les pêcheurs, Frisson des collines) et Version 10 (créatrice des sites web d'Unité 9 et de Tout le monde en parle) coproduiront sa drôle d'enquête.
« J'ai toujours été intéressé par le paranormal, le surnaturel. Mon père m'a toujours raconté des histoires du genre et j'ai toujours aimé suivre des émissions comme Dossiers mystère à Canal D. On y obtient de la bonne information, mais je trouvais que la manière de l'apporter manquait d'humour. Sous la forme du faux documentaire, on va présenter les vrais cas recensés mais dans une trame narrative fictive », explique le participant de la première Course Estrie, qui s'est isolé cette semaine dans un chalet près du lac Lyster pour parachever son scénario.
Les acteurs principaux, Mathieu Handfield (Dédé à travers les brumes, Next Floor) et Simon Lacroix (Yamaska), participent également à l'écriture de la série, dans lesquels ils camperont un duo de cryptozoologues bien décidés à voir clair à travers les mystères les plus épais. Des experts, comme le président de l'Association québécoise d'ufologie, viendront les appuyer dans leurs recherches.
« Le plus gros défi est de ne pas se moquer du sujet. Nous ne voulons pas non plus prendre position, comme sceptiques ou croyants, mais seulement exposer les légendes existantes », mentionne le diplômé en cinéma de l'Université Concordia, qui s'est notamment servi de l'encyclopédie des créatures fantastiques écrite par Bryan Perro pour étoffer son angoissant corpus.
Quant aux zombies des Jaunes, ils ne sont pas morts et enterrés... À partir des dix épisodes de la websérie, toujours disponible sur la plateforme de Radio-Canada, un long métrage a été monté et sera maintenant présenté aux différents festivals de cinéma. La Distributrice de films, compagnie qui a entre autres fait voyager le court métrage Quelqu'un d'extraordinaire de Monia Chokri (gagnant du Jutra dimanche dernier), verra à lui trouver des vitrines à travers le monde.
« Les Jaunes nous a beaucoup aidés à nous faire un nom. Mais elle nous avait coûté 50 000 $ de notre poche et nous a épuisés. C'est pour cette raison que nous espérons cette fois obtenir du financement. »
Quelque force occulte plaidera sûrement en leur faveur dans ce dossier...
Pour suivre
L'étrange province:
www.facebook.com/etrangeprovince