Les planches brunes du Théâtre la Marjolaine deviendront blanches au cours de l’été.
Les planches brunes du Théâtre la Marjolaine deviendront blanches au cours de l’été.

Le Théâtre la Marjolaine se refait une beauté pour ses 60 ans

Le Théâtre la Marjolaine a célébré ses 60 ans ce mercredi 24 juin 2020. À défaut de pouvoir présenter sa programmation, le théâtre d’Eastman profite de la pause obligée par la pandémie pour rafraîchir son allure.

« Le 24 juin 1960, c’était le début d’un rêve, d’une grande aventure qui a changé et marqué les étés et le théâtre québécois. Puisque nous ne pouvons vous recevoir cet été, nous en profitons pour refaire une beauté à cette belle vieille grange de 1889 », a annoncé le propriétaire et producteur Marc-André Coallier.

« La maison des comédiens vient d’être repeinte et la grange devrait changer de couleur avant l’an prochain. On fera aussi quelques travaux dans la salle afin d’améliorer la visibilité de quelques sièges », note le propriétaire.

« La grange brune deviendra blanche, ce qui devrait aider pour la chaleur. Même si la salle est climatisée depuis presque huit ans, le fait que la grange soit brune attirait beaucoup la chaleur », ajoute M. Coallier, précisant que le théâtre a obtenu une commandite de Peinture Memphré.

Marc-André Coallier

L’entrée en salle était prévue pour le 18 juin. Rappelons qu’à cause de la COVID-19, la présentation de Kilimandjaro, une pièce signée Mario Jean, est reportée à l’été 2021.

« J’ai pu rassembler des amis du théâtre et des finissants en théâtre. Ils sont venus offrir du temps avec des masques et en respectant la distanciation sociale. Alors on a vécu une entrée en salle, mais pour faire des travaux au lieu d’assister à du théâtre », mentionne-t-il.

Pour ceux qui avaient déjà leurs billets pour les représentations de cet été, la meilleure façon d’encourager le Théâtre la Marjolaine en cette période difficile est de ne pas demander de remboursement et de les conserver pour l’année prochaine.

« Jusqu’à maintenant, environ 70 pour cent des gens n’ont pas demandé de remboursement pour nous soutenir. Et pour ceux qui n’avaient pas leurs billets, ils peuvent bien sûr en acheter à un meilleur prix que ce qui sera offert l’été prochain », ajoute M. Coallier.