Jean-Bernard Hébert, en compagnie de l'auteur Sébastien Dodge et des comédiens Marie-Soleil Dion, Noémie O'Farrell, Maxime Tremblay et Jean-Léon Rondeau.

Le Théâtre des grands chênes prépare un Repas de famille

Du 13 juillet au 26 août, le Théâtre des grands chênes de Kingsey Falls offrira une vingtaine de représentations de Repas de famille, une toute nouvelle comédie signée Sébastien Dodge.
« Je suis la carrière de Sébastien depuis un moment, et lorsqu'on s'est rencontrés au Quat'Sous l'été dernier, il m'a dit qu'il était à écrire une pièce de théâtre d'été et qu'il allait m'envoyer la première version. J'ai beaucoup aimé. Il est encore en processus de réécriture, un travail qui devrait se terminer lors de la générale », raconte le propriétaire du lieu de diffusion culturelle, Jean-Bernard Hébert.
M. Hébert décrit la pièce comme étant une histoire contemporaine qui a comme trame factuelle le Québec moderne. Il la qualifie « d'épicée » et de « presque jouissive », tellement les personnages sont colorés.
« Ça se passe lors du week-end de l'Action de grâce, dans une famille dysfonctionnelle. Chaque année, Sylvain et Josée reçoivent leurs proches et chaque année, ça se passe mal, résume l'auteur. La soeur de Josée est en dépression, son frère est toujours aussi tache et la mère, nouvelle veuve, aime bien briser l'ambiance et les âmes ».
C'est à Noémie O'Farrell (Comment devenir une légende) et Maxime Tremblay (La Galère) qu'on a confié les deux rôles principaux. Ils seront accompagnés sur scène du comédien victoriavillois Jean-Léon Rondeau, mais aussi du couple Marie-Soleil Dion (Like Moi!) et Louis-Olivier Maufette (L'Appart du 5e) qui interpréteront la soeur dépressive et le frère un peu lent d'esprit.
« L'an dernier, il jouait mon père et cette fois, il sera mon frère. On aime beaucoup jouer ensemble. On a une belle complicité et ça nous permet de nous voir pendant l'été. Les producteurs savent qu'il est plus facile de nous avoir tous les deux dans la même distribution », affirme la coanimatrice de Lip Sync Battle.
C'est la première fois que le Théâtre dévoile sa programmation estivale aussi hâtivement. Le propriétaire ne cache pas qu'il espère que plusieurs choisiront d'offrir la pièce en cadeau.
Cette annonce précoce fait en sorte qu'on n'a pas été en mesure de dévoiler l'identité de la comédienne qui campera le rôle de Cécile, la mère de Josée. À cet égard, M. Hébert promet une grande annonce.
« C'est réglé, mais on ne peut pas l'annoncer tout de suite, c'est une comédienne très connue que les gens aiment beaucoup », s'est-il contenté d'avancer.
Une progression constante
Le Théâtre des grands chênes est loin d'être de retour à ses belles années, mais montre une progression constante. Depuis son année sabbatique de 2012, les amateurs de théâtre renouent avec l'établissement situé dans un décor bucolique.
« À notre retour, c'est comme si le Théâtre avait été fermé depuis vraiment longtemps. Ça a été difficile de repartir. La première année, nous avons accueilli 3500 personnes et nous espérons nous rendre à 8000 cet été », affirme Jean-Léon Rondeau, collaborateur de Jean-Bernard Hébert depuis quatre ans.
La pièce Représailles, mettant en vedette Raymond Bouchard pour une rare fois dans un rôle comique, a été un franc succès l'été dernier.