Plus de 250 convives ont assisté jeudi au visionnement des 16 épisodes du Télaitroman, un téléroman publicitaire visant à faire rire les consommateurs et à consolider leur relation avec les produits laitiers, malgré les défis que vit l’industrie.

Le Télaitroman : de lait, de fromage et de rires

Verre de lait à la main et fromages dans l’assiette, plus de 250 convives étaient assemblés jeudi à la ferme Kajo de Coaticook pour assister au visionnement officiel du Télaitroman. Le téléroman publicitaire, qui met en vedette Julien Poulin, Paul Houde, Sonia Vachon et bien d’autres vise à prolonger la relation de confiance entre les producteurs laitiers et leurs consommateurs ainsi qu’à communiquer de manière humoristique les qualités du lait.

Les rires de la foule étaient nombreux, spontanés et sincères tout au long du visionnement des 16 épisodes, l’un des 14 évènements de la sorte tenue dans toutes les régions du Québec la même soirée. C’est un des buts de cette nouvelle campagne publicitaire menée par les Producteurs de lait du Québec, qui vise à solidifier leur relation privilégiée avec les consommateurs québécois.

« On ne peut pas se permettre d’être redondant; il faut toujours innover pour que le message continue de passer, estime Marcel Blais, producteur laitier de la région. On est très fier de notre produit et de la manière dont on le fait. C’est pourquoi on est content d’avoir pu rencontrer nos consommateurs au visionnement et échanger avec eux. »

Les producteurs laitiers ne cachent pas que cette opération publicitaire à haut prix tente de contrer certains coups durs qu’a reçus l’industrie laitière canadienne, particulièrement quant à la perte de parts de marché suite à la ratification de traités de libre-échange et l’exclusion des produits laitiers dans le nouveau Guide alimentaire canadien.

« Oui, ça a influencé notre décision de mettre en œuvre une telle campagne publicitaire, c’est sûr, reconnaît M. Blais. Cependant, notre message demeure positif. On veut témoigner notre appréciation à notre clientèle au lieu de s’attaquer à nos détracteurs. C’est une manière de rester proche de nos consommateurs, qui permettent à notre industrie de rouler. »

Beurré épais

Le Télaitroman suit les aventures rocambolesques d’une famille de producteurs laitiers. Les questions du lait américain et de la relation entre l’alimentation végétarienne et le lait ont été abordées subtilement. De plus, au travers des blagues récurrentes bien exécutées, des clins d’œil aux recettes d’ici ainsi qu’aux fromages d’ici ont été habilement intégrés.

« Ç’a été une super expérience de travailler avec des acteurs de leur trempe, raconte le comédien Pierre-Yves Roy Desmarais, qui interprète le rôle de l’adolescent végétarien dans le Télaitroman. C’est agréable de travailler pour les producteurs laitiers d’ici, ça fait changement des contrats que je fais pour les compagnies privées. »

C’était la première fois que le jeune comédien partageait la scène avec de grands noms de la télévision québécoise. La performance de Paul Houde dans le rôle du père poule est à retenir, ainsi que celle de Julien Poulin, qui interprète la grand-mère qui ne veut pas mourir.

« Julien Poulin est un monument vivant de la télévision québécoise. C’est tout un sentiment que de partager l’écran avec lui et les autres acteurs du téléroman, poursuit M. Roy Desmarais. Il était très gentil et professionnel sur le plateau, bien que ses répliques soient directes et franches. Le studio de production était énorme, les scènes se déroulent dans des lieux différents. C’était une très belle expérience, je suis fier du résultat, les gens ont vraiment l’air à apprécier. »