Les murs du studio de photographie de Marc Bailey sont couverts de certificats attestant des nombreux prix remportés au fil des dernières décennies. La semaine dernière, le Sherbrookois a ajouté la plaque certifiant qu’il est le Photographe de l’année au Canada 2018.

Le talent de Marc Bailey encore consacré

Le photographe sherbrookois Marc Bailey a remporté le prix de Photographe de l’année au Canada et le prix Yousuf Karsh lors du 49e congrès des Photographes professionnels du Canada, qui se tenait récemment à Richmond, en Colombie Britanique.

M. Bailey avait déjà remporté à deux reprises le prix de Photographe de l’année au Canada dans la catégorie Portrait, soit en 2007 et 2014, mais il s’agit d’une première dans la catégorie Artiste.

Pour la compétition, le photographe avait soumis quatre photographies d’inspiration lugubre, voire sanglante. « Je suis un maniaque de cinéma et j’adore les films d’horreur. Les photos sélectionnées ont été prises sur les plateaux de tournage de trois émissions de Dossiers mystère auxquelles j’ai participé à titre d’acteur et de photographe. Ça passait ou ça cassait. Finalement, ce qui a plu au jury est précisément le fait que mes photos soient troublantes, différentes, et qu’elles racontent une histoire », souligne le lauréat, qui possède son studio de photographie depuis 1979 (d’abord à East Angus, puis à Sherbrooke, rue du Conseil, depuis 1986).

Les photographies qui lui ont permis d’être sélectionné parmi les quatre finalistes canadiens ont été prises à la prison Winter, dans le grenier du Théâtre Granada et à la chapelle de l’Université Bishop’s. Deux images, Nightmare et Walking Dead, sont inspirées du meurtre de Mary Gallagher, une prostituée qui a été décapitée à Montréal en 1879. Les photographies Evil et Misery ont reçu une mention Coup de cœur des jurés.

Prix yousuf karsh
Par ailleurs, le prix Yousuf Karsh a été remis à Marc Bailey pour l’ensemble de sa carrière et de ses réalisations. « Depuis 1980 que je participe à des compétitions de photographie. J’adore réaménager les photos pour qu’elles racontent des histoires », note celui qui décrit Yousuf Karsh comme le plus grand photographe portraitiste du XXe siècle. Né en Turquie, Karsh a fait ses premiers apprentissages photographiques à Sherbrooke auprès de son oncle avant de se spécialiser aux États-Unis puis de s’installer à Ottawa. Il a fait les portraits de Jacqueline Kennedy, Pablo Picasso, Winston Churchill, mère Teresa, Fidel Castro et Einstein, pour ne nommer qu’eux.

Le studio de Marc Bailey se spécialise dans les portraits et la restauration de photographie. Avec sa fille Jessica, M. Bailey a développé une expertise qui unit la photo, la retouche numérique et la peinture. L’émission Comment c’est fait, qui démystifie la fabrication d’une panoplie d’objets utilisés dans notre vie quotidienne ou nos loisirs, s’est intéressée au procédé. L’émission a été diffusée au Canada en décembre au Discovery Channel et elle sera bientôt présentée dans 180 pays et traduite en 40 langues.