Océanne Roy, Arielle Boudreau, Jade Vaillancourt, Sabryna Briza, Phoébé Boisclair-Fleury, Laurie Pinard et Florence Croteau forment les Lil’K.

Le Studio K de Danville s’illustre

Deux jeunes troupes de hip-hop représenteront le Studio K de Danville lors de compétitions nationale et mondiale en juin et juillet. Pour ces jeunes de 7 à 11 ans, ce sera une expérience unique et très formatrice.

D’abord les Lil’K, sept jeunes filles de 11 ans, seront de la finale nationale de Hip Hop Canada le 3 juin à Ottawa. C’est à Montréal en avril dernier que les danseuses ont décroché l’un des pointages les plus élevés pour se qualifier. Pour cette compétition d’envergure canadienne, moins d’une quinzaine d’équipes sont retenues dans chaque catégorie.

Les Lil’K iront aussi à la Coupe du monde 5-6-7-8 Showtime, du 6 au 8 juillet à Mont-Tremblant. Les K-ös, une troupe de danseuses et danseurs de 7 à 10 ans, se sont aussi classés. Les deux équipes se sont qualifiées en terminant premières dans leur catégorie respective lors de la finale régionale. Seulement huit troupes sont sélectionnées par catégorie.

Karine Jalbert, fondatrice du Studio K et professeure, explique que, dans cet événement, près du quart des danseurs proviennent d’outre-mer.

« On peut voir de quoi à l’air le hip-hop d’ailleurs. De l’Allemagne, du Brésil… Nous nous étions aussi classés l’année dernière, mais comme la Coupe se tenait à Whis-tler, on n’a pas pu y participer. Cette année, on se reprend! »

Le Studio K a ouvert ses portes en 2012 et compte environ 300 élèves qui proviennent non seulement de la MRC des Sources, mais aussi de Richmond, Drummondville et Warwick. Karine Jalbert recevait d’ailleurs en avril le prix Coup de cœur – Entrepreneuriat féminin lors du gala Défi OSEntreprendre – Estrie.