Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le directeur général du Musée de l’ardoise, Pierre Bail en compagnie de l’artiste Sandra Picken Roberts.
Le directeur général du Musée de l’ardoise, Pierre Bail en compagnie de l’artiste Sandra Picken Roberts.

Le Musée de l’ardoise reprend ses activités après un an de fermeture

Lilia Gaulin
Lilia Gaulin
initiative de journalisme local, La Tribune
Article réservé aux abonnés
RICHMOND – À l’aube du lancement de sa 30e saison, le Musée de l’ardoise, situé à Richmond, entrevoit positivement le retour du public entre ses murs à la suite d’une fermeture en quasi-totalité lors de la saison 2020 en raison de la pandémie.

La dernière année n’a pas été évidente pour le Musée de l’ardoise notamment en raison des maigres profits qui ont été réalisés. « Ce n’est pas facile, c’est certain. Nos revenus autonomes ont été nuls l’année passée », souligne le directeur général, Pierre Bail.

Dès le 15 juin, la population pourra visiter ce musée unique évoquant l’histoire du patrimoine ardoisier, au grand bonheur de M. Bail.

« On peut sentir que les gens ont hâte de sortir et de voir autre chose notamment dans les musées. […] On travaille pour le public. Le pays de l’ardoise est unique au Canada. »

En nouveauté cet été, l’institution muséale offrira des représentations théâtrales. Grâce à un espace mieux aménagé, la compagnie Effet V sera en résidence durant toute la saison estivale. La troupe présentera deux pièces de théâtre soit Théâtre décomposé ou l’homme poubelle de Matéi Visniec, mise en scène par Lori Hazine Poisson les 26 juin, 3 juillet et 10 juillets et la pièce Mes Mots de Richard Letendre les 17, 24 et 31 juillet.

« La salle pour le 26 juin est déjà pleine », mentionne-t-il.

Il laisse toutefois sous-entendre que des représentations pourraient s’ajouter si les visiteurs répondent présents.

Les gens peuvent également se promener à travers un quartier historique de Richmond afin d’en apprendre davantage sur l’histoire de la ville et de contempler l’architecture grâce à un balado.

L’exposition permanente Feuillets d’ardoise et tranches de vie ! est toujours accessible. « On revient à la normale pour les visites muséales. »

De plus, les lectures-théâtres sont de retour en 2021. Durant les mois d’août et septembre, quatre représentations différentes seront présentées. La pièce Un ouvrage de dame de Jean-Claude Danaud ouvrira la saison des lectures-théâtres dès le 14 août.

L’exposition permanente du Musée de l’ardoise est intitulée Feuillets d’ardoise et tranches de vie !

Peindre sur l’ardoise

Durant tout l’été, les œuvres de l’artiste peintre sur ardoise Sandra Picken Roberts seront exposées au premier étage du musée grâce à son exposition intitulée Peindre sur les ardoises. « Je suis vraiment une passionnée », lance l’artiste. Lors de son processus de création artistique, elle s’assure de ne pas modifier l’ardoise. Elle se sert notamment du relief de la pierre afin de créer ses œuvres.

Le Musée de l’ardoise souhaite être reconnu

Le Musée de l’ardoise souhaite recevoir son agrément des institutions muséales délivré par le ministère de la Culture et des Communications à l’automne. « Nous avons travaillé tellement fort. […] Ça nous permettrait notamment de participer à des appels de propositions », note M. Bail en saluant le travail de la MRC du Val-Saint-François dans le processus d’obtention de l’agrément.

Le ministère de la Culture et des Communications indique que cet agrément « garantit à la population l’accès à un établissement d’intérêt public de qualité. Ce sceau de qualité s’inscrit dans le respect de normes reconnues internationalement en matière de pratiques muséologiques, et de planification, de protection et de mise en valeur du patrimoine. »

Pierre Bail rêve de voir le musée s’agrandir dans les prochaines années. « Le jardin est tellement grand, on pourrait avoir un agrandissement. Ça pourrait être une architecture moderne qui s’allie à 100 % avec l’ancienne. »

Pierre Bail indique que le musée est toujours à la recherche de bénévoles et d’employés pour assurer le bon fonctionnement de l’institution.

Le Musée de l’ardoise sera ouvert jusqu’au mois de septembre. Le directeur général souligne que le musée est ouvert avant et après la période d’ouverture régulière pour les groupes de quatre personnes et plus.