Le ministre de la Culture et des Communications du Québec, Maka Kotto, le directeur général et artistique du GRAVE, Jocelyn Fiset et le maire de Victoriaville, Alain Rayes.

Le GRAVE fera peau neuve

Après quelques années de travail acharné, le directeur général du Groupement des arts visuels de Victoriaville (GRAVE), Jocelyn Fiset, a finalement obtenu les moyens de ses ambitions. Le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, et le maire de Victoriaville, Alain Rayes, ont annoncé des investissements totaux d'un peu plus de 800 000 $ afin de redonner un peu de lustre à l'édifice qui abrite l'organisme sur la rue des Forges à Victoriaville.
« À l'aube de son 30e anniversaire, le GRAVE reçoit une excellente nouvelle qui réjouit l'ensemble des membres, ainsi que les différents artistes professionnels gravitant autour de son organisation. Ces nouvelles infrastructures permettront non seulement de soutenir notre mission, mais aussi d'inviter des personnages de marque dans le cadre de ses résidences de création et d'écriture », a indiqué M. Fiset.
Les travaux concerneront principalement la structure de l'édifice. On prévoit, entre autres, ajuster, rénover et transformer tout le système d'électricité et de plomberie. Les rénovations permettront également de reconfigurer les trois salles d'exposition et de mettre à niveau chacun des espaces utilisés par le centre afin de permettre une maximisation de leur spécificité et de répondre de la meilleure façon possible à la mission du GRAVE.
« Ces améliorations renforceront la qualité des expositions présentées et de la diffusion d'expositions axées sur les nouvelles technologies. De plus, la mise aux normes assurera des retombées pour l'avenir des activités du centre, son ancrage dans la communauté et, en particulier, sur la visibilité des artistes en arts visuels de toutes disciplines confondues », a déclaré le ministre Kotto.
L'enveloppe extérieure, la configuration intérieure et une nouvelle signature visuelle des lieux figurent aussi parmi les aspects visés par les travaux. La participation financière de la Ville permettra de rendre accessible le bâtiment et de répondre aux normes exigées en sécurité incendie.
« La mise à niveau des locaux du GRAVE permet de consolider un acteur majeur de la vie culturelle professionnelle de Victoriaville. Avec la construction imminente du lieu de diffusion culturelle au centre-ville de Victoriaville et les travaux de rénovation du Théâtre Parminou, le milieu culturel local et régional bénéficiera d'infrastructures de qualité pour inspirer et faire rayonner le talent artistique de Victoriaville et de sa région », a indiqué le maire de Victoriaville, Alain Rayes.
Les dernières rénovations apportées à l'édifice de la rue des Forges remontent à 1996. Ils concernaient principalement l'installation de planchers de bois franc dans les salles d'exposition, l'aménagement d'une résidence d'artiste et le remplacement des nombreuses fenêtres de l'édifice.