Antoine Leclerc, directeur artistique du Festival Saint-Zénon de Piopolis.

Le Festival de Saint-Zénon sous le signe de la variété

Le directeur artistique du Festival Saint-Zénon de Piopolis, Antoine Leclerc, a déjà la tête et les deux mains dans la préparation du 20e anniversaire de l'événement, pour l'an prochain.
« Nous voulons en faire un événement spécial, c'est certain. Nous nous sommes lancé un défi, soit une formule rehaussée, avec des artistes de renom », déclare-t-il en entrevue.
Auparavant, il y a une 19e saison qui s'amorce dans quelques semaines seulement, sous le signe de la variété. Tous les spectacles sont présentés à 20 h, à l'église Saint-Zénon de Piopolis.
« La saison commence avec le Caboose Band, qui s'amène à Piopolis le 27 mai prochain. Les téléphiles qui ont apprécié L'auberge du chien noir, à la télévision de Radio-Canada pendant les 15 dernières années, connaissent bien ce groupe musical qui s'exécutait à l'auberge. Les gens vont retrouver les comédiens, qui font des clins d'oeil au téléroman durant leur prestation. Ces multi-instrumentistes vont offrir des chansons populaires, qu'ils ont retravaillées à leur façon, et des chansons écrites seulement pour eux. Cela donne un spectacle festif, énergique et familial », décrit Antoine Leclerc.
Le 17 juin, le guitariste canadien Robert Michaels aura le mandat de faire lever les spectateurs de leur siège avec sa musique et son style inspirés du rock, du tango et du jazz.
« Il est classé comme le plus accompli en jazz latin. Avec deux prix Juno et des ventes records de ses albums, c'est un incontournable. Les critiques sont unanimes! » s'exclame M. Leclerc.
Ensuite, ce sera au tour de Raphaël Torr, le 22 juillet, de venir présenter son hommage à Joe Dassin. « Ce chanteur mythique a influencé plusieurs générations avec ses chansons que tout le monde connaît. C'est un spectacle rafraîchissant, avec quatre musiciens. La fidélité d'interprétation est remarquable. Ils ne dénaturent pas l'oeuvre de Joe Dassin. »
Le samedi 19 août, Marie.Bel, de son vrai nom Marie Bélisle, qui a participé à l'édition 2016 de La voix, s'amènera à Piopolis avec son concert semi-acoustique intimiste. « Elle sera accompagnée de musiciens de talent, soit Denis Mailloux au piano et André Roberge à la batterie. Elle réinvente les grands classiques de la chanson populaire et les standards du jazz, en leur donnant une couleur lounge », souligne le directeur artistique.
« Le 2 septembre, c'est au tour de Halie Loren, dans un concert d'une grande élégance américaine, avec aussi des chansons en français, de catégorie soft jazz et lounge, et des prestations vocales riches et sensibles, qui lui ont valu de nombreux prix partout. C'est une artiste interprète et compositrice que j'aime beaucoup », avoue Antoine Leclerc. Il évoque ensuite ses tournées au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie. « Elle joue avec différents groupes partout et dans les festivals. En 2016, au Japon, elle a fait une grande tournée : Tokyo, Nagoya et Osaka! »
Enfin, c'est Claire Pelletier, à la demande générale, qui clôturera la saison, le 2 décembre 2017, avec le concert de Noël. « Elle effectuera un retour à Piopolis, avec un nouveau répertoire, composé entre autres d'anciennes chansons de Noël d'Europe. »
Le Festival Saint-Zénon a quelques nouveautés pour cette 19e saison, en reprenant une expérience du passé, soit le Ponton musical, une activité gratuite, le 29 juillet, à 13 h 30, puis deux concerts intimes les 28 juillet et le 4 août. C'est la notaire Andréanne Veilleux qui agit comme présidente d'honneur. Informations et billets : www.festivalpiopolis.ca.