Giovanni Apollo en 2013

Le chef Giovanni Apollo visé par des allégations d'inconduite sexuelle

Visé par des allégations de harcèlement ou d’attouchements sexuels de la part de six femmes et un homme dans un reportage de Radio-Canada, jeudi soir, le chef Giovanni Apollo «nie formellement» tout acte à caractère sexuel.

Radio-Canada a révélé dans son reportage sept témoignages anonymes dans lesquels le réputé chef est accusé d’inconduite sexuelle ou de harcèlement sur des plateaux de tournage et dans ses restaurants. Trois femmes, anciennes collègues ou employées de M. Apollo, affirment notamment avoir été victimes d’attouchements sexuels.

L’ex-directeur au contenu de V Télé, Karlof Galovsky, a également confié au journaliste Pascal Robidas avoir reçu plusieurs plaintes de nature sexuelle de la part de femmes travaillant avec Giovanni Apollo à l’époque où ce dernier animait une émission à l’antenne de la station de télévision.

Un cuisinier ayant travaillé sous les ordres du chef accuse finalement ce dernier de harcèlement psychologique envers ses employés de sexe masculin. 

Apollo «nie formellement» 

Dans un message publié sur sa page Facebook moins de 30 minutes après la diffusion du reportage, jeudi, M. Apollo a formellement nié «toute agression ou harcèlement de type sexuel sur l’une de [ses] employées ou sur qui que ce soit». Le chef va même jusqu’à souhaiter que des plaintes soient déposées afin que son nom soit blanchi. 

«Je n’ai jamais posé d’acte à caractère sexuel répréhensible. J’invite donc toute personne qui ferait ce type d’allégation de porter plainte immédiatement à la police afin que la lumière soit faite et qu’aucun doute ne plane à mon sujet.»

Disant refuser «que l’on fasse d’amalgame entre les histoires que l’on entend dernièrement et la situation dont fait état ce reportage», Giovanni Apollo croit que «tout rapprochement de ce type serait tendancieux et diffamatoire». 

Le Québécois d’origine italienne admet néanmoins avoir «fait des jokes de cul et des commentaires de ce type sur des plateaux et auprès de certains collègues». Il rappelle toutefois s’être déjà excusé pour un commentaire du genre sur les ondes de V, et assure qu’il ne tiendrait plus des propos similaires aujourd’hui.