Le bal des fermetures s’est poursuivi lundi dans le milieu culturel estrien, la plupart des diffuseurs et cinémas se pliant aux nouvelles restrictions imposées dimanche.

Le bal des fermetures se poursuit

Le bal des fermetures s’est poursuivi lundi dans le milieu culturel estrien, la plupart des diffuseurs et cinémas se pliant aux nouvelles restrictions imposées dimanche.

La jauge des 250 personnes dans la même pièce ne tenant plus, la Maison du Cinéma, le Cinéma Galaxy de Sherbrooke, le Cinéma Magog et le Cinéma Mégantic ont cessé d’accueillir des cinéphiles, la plupart jusqu’à nouvel ordre. Seul le Galaxy parle d’une fermeture jusqu’au 30 mars.

À LIRE AUSSI: Annulations en chaîne dans les salles de spectacles

Le Centre culturel de l’Université de Sherbrooke a pour sa part annulé tous ses spectacles et activités jusqu’au 14 avril, y compris l’accès à la galerie d’art Antoine-Sirois. Au Vieux Clocher de Magog, l’unique prestation qui restait d’ici le 10 avril, celui d’Olivier Martineau (20 mars), a été repoussée en décembre. Moins de 250 billets avaient été vendus, d’où son maintien jusqu’à dimanche.

Orford Musique, le Musée des beaux-arts de Sherbrooke, la Petite Boîte noire, le Théâtre Centennial, la salle Bandeen, les Jeudis shows du OMG Resto, le Parvis, Côté Scène, la Maison des arts de la parole, le Musée de la nature et des sciences, le Musée d’histoire de Sherbrooke, le Musée Beaulne, le Pavillon des arts de Coaticook et le Centre d’art de Richmond sont aussi tous passés en fermeture complète, les plus optimistes espérant une réouverture le 30 mars, d’autres, le 14 avril, la plupart préférant parler d’une « période indéterminée ».

Certains petits diffuseurs, comme le Comité culturel Mégantic et La Caravane de Hatley, qui n’ont pas de concert avant la fin de mars ou le début d’avril, n’ont pas encore annoncé de décision.

La compagnie de danse Sursaut a aussi repoussé son événement-bénéfice de ce mardi 17 mars. Le vernissage de l’exposition Savage (Images from Broken World) du polagraphe Jean Beaudoin, prévu le 4 avril au Centre Françoise-Dunn, est également annulé. Le Comité arts et culture Jacques-Cartier est en attente des prochaines directives avant de décider si l’exposition, censée se dérouler jusqu’au 2 mai 2020, est maintenue.