Le Musée de l'ingéniosité J. Armand Bombardier a conçu, à Valcourt, à partir de ses archives, une exposition temporaire consacrée à l'évolution du dessin industriel depuis 80 ans. La responsable des collections et expositions au Musée, Élisabeth Warren, a commenté le projet au moment d'inaugurer l'exposition le 21 juin.

L'art renouvelé du dessin technique

Du crayon, au pixel, à la réalité virtuelle, le dessin technique a connu une évolution grand V depuis le premier brevet de Joseph-Armand Bombardier il y a 80 ans.
C'est ce que la nouvelle exposition temporaire du Musée de l'ingéniosité J. Armand Bombardier s'emploie à illustrer en puisant dans les archives de l'inventeur de la motoneige et de la multinationale à laquelle son travail a donné naissance.
« L'exposition met de l'avant cinq étapes dans l'évolution de la création du dessin technique dans un mélange de passé et de présent. Car même si les besoins demeurent les mêmes, l'innovation apporte toujours de nouvelles façons de faire », met en contexte la directrice du Musée, Carol Pauzé.
L'idée de cette exposition est venue d'Élisabeth Warren, responsable des collections et expositions au Musée. Le projet a été conçu et réalisé à Valcourt et toute l'équipe du Musée et de la Fondation a mis la main à la pâte.
« Cela a nécessité un an de travail et 75 personnes ont travaillé à l'élaboration de cette exposition », précise Mme Pauzé, en révélant que le Musée possède l'équivalent d'un kilomètre de matériel entreposé en archives et qu'on cherchait un moyen original de mettre en valeur une petite partie de cette collection.
Dans une atmosphère très « bibliothèque », avec des empilades de boîtes d'archivage en guise de cloisons et de grands tiroirs de bois, on entre dans l'univers de Joseph-Armand Bombardier et de son premier designer officiel, Anselme « Sam » Lapointe, dont le fils Denys dirige aujourd'hui le Centre Design & Innovation de BRP à Valcourt.
« On a sélectionné des dessins techniques de différentes époques et les partenaires de chez Bombardier Aéronautique, Transport et BRP nous ont fourni des éléments intéressants pour avoir un portrait général de l'évolution technique à travers les dernières années », relate Élisabeth Warren.
Du croquis au 3D
Du croquis à la main au dessin plus précis, nécessaire pour ensuite passer du 2D à l'usinage et à l'assemblage d'un véhicule en 3D, le visiteur est en mesure de constater le défi de bien communiquer ses idées, un défi qui reste le même à travers les époques, malgré les multiples possibilités amenées par l'arrivée de l'ordinateur.
Les concepteurs de l'exposition ont pris soin d'aménager des stations pour expérimenter ce qui est exposé, dont en fin de parcours un jeu de réalité virtuelle de trois minutes où il faudra assembler les pièces d'un avion.
Ils estiment que l'ensemble saura ainsi plaire aux petits et aux grands, à ceux qui ont envie de toucher et de comprendre, et rejoindra aussi ceux qui s'intéressent simplement au design.
« L'évolution technologique et le patrimoine industriel, nous l'illustrons par des véhicules de Bombardier, mais c'est tout aussi vrai dans le domaine de l'architecture, du design ou de la publicité, par exemple, où on est passé d'une table à dessin et du montage à la main à l'ordinateur et à la modélisation 3D », dit à ce propos Mme Warren.
L'exposition Crayon et pixel - Dessiner pour fabriquer constitue la deuxième exposition temporaire depuis le renouvellement du Musée J. Armand Bombardier, devenu en mai 2016 le Musée de l'ingéniosité J. Armand Bombardier.
« On a eu un achalandage de 27 650 visiteurs pour notre première année, c'est une hausse d'environ 29 pour cent d'augmentation par rapport aux années précédentes, alors c'est un grand bond pour nous, et on espère se maintenir sur cette lancée », se réjouit Carol Pauzé.
Outre Crayon et pixel, on peut voir à Valcourt l'exposition permanente de 1000 m2 consacrée à l'oeuvre de Joseph-Armand Bombardier, les deux spectacles et l'atelier de fabrication numérique Fab Lab.
Des archives en ligne
Depuis quelques jours, le grand public a accès, en ligne, à une partie des archives des Fonds Bombardier inc. et Joseph-Armand Bombardier à l'adresse suivante : https://archives.bombardier.org.
Le Musée de l'ingéniosité J. Armand Bombardier a profité du 80e anniversaire de l'obtention du premier brevet de l'inventeur, le 29 juin 1937, pour lancer la phase 1 de cette base de données AtoM (Access to Memory). On y retrouve 400 photos et descriptions numérisées inédites et rares. D'autres phases de diffusion sont prévues quand les documents auront été numérisés.
Le Musée traite bon an mal an pas moins de 400 demandes de document d'archives.