Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’Amphithéâtre Cogeco annule les spectacles d’Éric Lapointe
L’Amphithéâtre Cogeco annule les spectacles d’Éric Lapointe

L’Amphithéâtre Cogeco annule les spectacles d’Éric Lapointe

Amélie Houle
Amélie Houle
Le Nouvelliste
Gabriel Delisle
Gabriel Delisle
Le Nouvelliste
Matthieu Max-Gessler
Matthieu Max-Gessler
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Après avoir essuyé de nombreuses critiques depuis quelques semaines quant au passage du controversé chanteur Éric Lapointe au sein de ses installations, la Corporation des Évènements de Trois-Rivières a finalement pris la décision d’annuler les deux représentations du spectacle du chanteur qui devaient avoir lieu les 24 juin et 11 septembre prochain à l’Amphithéâtre Cogeco.

Dans un communiqué envoyé aux médias jeudi, la Corporation des Évènements de Trois-Rivières mentionne avoir été dans l’obligation de procéder à cette annulation.

«Compte tenu de la situation actuelle dans laquelle évolue la société et du fait que notre organisation se doit d’être solidaire à la condition des femmes, la Corporation des Évènements de Trois-Rivières se voit dans l’obligation de procéder à l’annulation des deux représentations du spectacle d’Éric Lapointe à l’Amphithéâtre Cogeco», peut-on y lire.

Les clients ayant acheté leurs billets sur le site de l’Amphithéâtre recevront un remboursement sur la carte de crédit utilisée pour la transaction.

Rappelons que le chanteur a plaidé coupable à une accusation de voies de fait à l’endroit d’une femme en 2020. L'événement s'est produit  le 30 septembre 2019, après une soirée où le chanteur célébrait son 50anniversaire.

À ce moment, une fois la soirée de fête terminée, M. Lapointe est retourné à son domicile, accompagné d’une amie, afin de continuer à festoyer. Vers 6 h 45 le matin, une autre femme, c’est-à-dire la victime qui était sobre au moment des faits, s’est rendue à la cuisine où M. Lapointe est assis, seul et intoxiqué. Lors d’échanges tendus entre eux sur différents sujets, M. Lapointe s’est approché de la plaignante, a posé sa main sur le cou de cette dernière tout en l’adossant contre le garde-manger. La victime a alors pris son cellulaire pour joindre le 911.

Vives réactions sur les réseaux sociaux

La nouvelle a fait vivement réagir de nombreuses personnes sur la page Facebook de l'Amphithéâtre Cogeco. En début de soirée, jeudi, près de 200 personnes avaient laissé un commentaire sur la publication annonçant l'annulation du spectacle.

«Tellement déçue de votre décision, c'est totalement injustifié. Il est passé devant la justice, vous n'avez pas à faire son procès une 2e fois. Vous étiez au courant bien avant la mise en vente des billets du 24 juin, je ne peux concevoir une telle irresponsabilité de votre part. Vous gâchez le moment de bien des gens qui ont pris leur décision en toute connaissance de cause», déplore une internaute, un point de vue répété par plusieurs autres personnes en commentaire sur la publication annonçant l'annulation du spectacle.

«Ça vous tentait pas de penser à ça avant? Voyons donc.. l'évènement a pas eu lieu hier... c'est vraiment pas fort. Vous soutenez les femmes sur le tard», ajoute un autre internaute.  

«On avait réservé une chambre d’hôtel, on s’apprêtait à passer 2 belles journées à Trois-Rivières et découvrir la ville, dépenser dans les commerces locaux... maintenant on doit assumer les frais d’annulation, en plus de canceller l’escapade en famille! Vraiment cool!», ironisait une autre personne déçue par cette décision.  

Plusieurs internautes ont dénoncé ce qu'ils qualifient d'acharnement envers Éric Lapointe, appelant à distinguer l'individu de l'artiste. D'autres ont appelé au boycottage de l'Amphithéâtre, promettant de ne plus jamais y acheter de billet.

Quelques personnes ont salué la décision de la Corporation, mais elles étaient nettement minoritaires.

Pour sa part, la Maison d’aide et d’hébergement De Connivence a rapidement réagi à la suite de cette annonce, jeudi, et dit saluer la décision de la Corporation des Évènements de Trois-Rivières de retirer les spectacles d’Éric Lapointe. Du même coup, la Maison d'hébergement souhaite réitérer sa confiance envers Marie-Michelle Mantha, secrétaire-trésorière du conseil d’administration de la Maison De Connivence qui s’implique depuis plus de quatre ans.

«Elle est dévouée pour notre cause et pour celle des femmes et des enfants victimes de violence conjugale», pouvait-on y lire par voie de communiqué.

Une mobilisation s'organisait pour la venue du chanteur

La venue d'Éric Lapointe à l’Amphithéâtre Cogeco quelques mois seulement après avoir été reconnu coupable de voies de fait sur une femme soulevait grogne et indignation à Trois-Rivières. Une mobilisation pour réserver un comité d’accueil au chanteur le 24 juin était d’ailleurs en cours. Si bien que des médias d’information, dont Le Nouvelliste, ont réalisé des entrevues jeudi midi avec les instigatrices de cette mobilisation, la conseillère municipale du district des Forges, Mariannick Mercure, ainsi que la militante féministe Valérie Deschamps. 

«Le message que ça envoie, c’est que peu importe ce qui s’est passé dans ton passé, que ça soit récent ou pas, tu es un artiste, alors tu es excusé. Et c’est le message que si t'es une femme qui a été victime de violence, tu n’es pas la bienvenue», lançait alors Valérie Deschamps. 

La conseillère municipale du district des Forges, Mariannick Mercure, ainsi que la militante féministe Valérie Deschamps avaient prévu une mobilisation pour réserver un comité d’accueil au chanteur le 24 juin .

«Il a été trouvé coupable et on attend seulement quelques mois avant qu’il revienne jouer dans notre Amphithéâtre payé avec les taxes des citoyens. C’est inacceptable», ajoutait la conseillère Mariannick Mercure. 

Quelques instants après cette entrevue, la nouvelle de l’annulation des deux spectacles est tombée, à la grande satisfaction des deux organisatrices du comité d’accueil. 

«Maintenant, on doit rester alerte et garder cet événement comme exemple pour le futur», a alors réagi Valérie Deschamps. 

«Je suis très satisfaite, car la Corporation de l’Amphithéâtre se dit solidaire à la condition des femmes. Ça vient me toucher profondément et je réitère ma confiance envers la corporation. Et s’il veut [Éric Lapointe] faire un show privé ailleurs, ça le regarde», a pour sa part précisé la conseillère municipale. 

Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, était avare de commentaires jeudi après-midi, quelques instants après l’annonce de l’annulation des spectacles. «Compte tenu du contexte actuel, compte tenu de la tournure que semblaient prendre les événements, je pense que c’est une sage décision», a-t-il déclaré. 

Il s'agit du deuxième spectacle à être annulé dans la région en moins de 24h. Rappelons qu'après avoir annoncé la venue de Marie-Chantal Toupin pour le spectacle de la fête nationale, la Ville de Nicolet a décidé mercredi de reculer et de résilier le contrat qu’elle avait signé avec l’artiste en 2019 pour les festivités qui devaient avoir lieu en 2020 au parc Marguerite-d’Youville, avant d’être annulées en raison de la pandémie.

La réputation de la chanteuse a en effet été ternie lors de son récent passage à la téléréalité Big Brother Célébrités où elle aurait tenu des propos racistes et homophobes en plus de se moquer des problèmes de santé mentale.