Émie Champagne

La voix laisse s'envoler Émie Champagne

Il faut savoir perdre, quand on s'aventure à La voix. Dimanche soir, la Victoriavilloise Émie Champagne a su perdre, la tête haute malgré l'émotion, après avoir servi une version toute personnelle d'Il faut savoir de Charles Aznavour.
Grâce à un appui massif du public (64 %), qui lui a réservé une ovation en studio, Angelike Falbo a remporté le deuxième quart de finale de l'équipe d'Isabelle Boulay, qui avait pourtant classé au troisième rang l'adolescente de 16 ans qui chantait du Lara Fabian.
Dans le coeur de la coach, l'intemporelle Émie Champagne est arrivée deuxième, derrière l'habitée Catherine Avoine. « Tu as une voix d'un autre temps, tu as une beauté d'un autre temps. Tu es intemporelle. Et quand tu chantes, mon coeur est un oiseau », a déclaré Isabelle Boulay à l'étudiante du Cégep de Victoriaville, qui portait une robe à imprimés d'oisillons.
Sortie de sa coquille, la timide interprète de 20 ans, qui avait amorcé son parcours réfugiée derrière un piano et une longue frange, a confessé avoir appris à se faire confiance grâce à La voix.