Le premier album de La Patère rose, trio formé de Fanny Grosjean, Julien Harbec et Thomas Hébert, a été retenu par le Conseil des arts du Canada parmi les 40 meilleurs disques de l'année au pays.

La Patère rose en lice pour le prix de musique Polaris

La Patère rose a reçu lundi une autre bonne nouvelle à suspendre à son crochet. Avec son premier album, sorti en mars dernier, la formation d'origine sherbrookoise se glisse dans la liste de présélection du prix de musique Polaris, d'une valeur de 20 000 $.
Martha Wainwright, The Stills, Metric, Leonard Cohen, K-OS: les artistes auxquels le trio se frotte ne sont pas nés de la dernière pluie. Chez les Québécois, Bell Orchestre, Coeur de pirate, Beast, Lhasa, Malajube et Patrick Watson sont aussi dans la course.Attribué selon des critères purement artistiques, sans considération pour les chiffres de ventes, le prix sera remis pour une quatrième année au meilleur album canadien par le Conseil des arts du Canada.
La liste de préselection représente donc le palmarès des 40 meilleurs albums sortis entre le 1er juin 2008 et le 31 mai 2009, selon le vote des 192 membres d'un jury composé de journalistes musicaux, de diffuseurs et de blogueurs.
Une liste de dix finalistes sera dévoilée le 7 juillet.
Gagnant des Francouvertes en 2008, le trio mené par la chanteuse Fanny Grosjean a mis la main sur le prix Étoiles Galaxie à la Bourse Rideau, plus tôt cette année, pour son audace et la qualité de son entreprise artistique. Le groupe aussi formé de Julien Harbec et Thomas Hébert, anciens élèves du Cégep de Sherbrooke, participera aux FrancoFolies cet été.