La meilleure des cinq saisons à la Place Nikitotek

Québec Issime a bien vu en revisitant le répertoire de Starmania à Sherbrooke. À mi-chemin de ses représentations estivales, la revue musicale fait mouche et la compagnie de production saguenéenne peut d’ores et déjà annoncer qu’en cinq ans à la Place Nikitotek, ce sera sa meilleure saison de spectacle.

« Il faudra attendre la fin de l’été pour analyser les chiffres définitifs et les retombées afin de faire un bilan plus complet, mais chez Québec Issime, ils sont déjà en mesure d’annoncer que c’est leur meilleur été. En optant pour Starmania, ils ont renouvelé leur clientèle, ils ont proposé une offre qui rejoint des spectateurs de tous âges», souligne la coordonnatrice aux communications à Destination Sherbrooke, Amélie Boissonneau.

Lire aussi: Quand Starmania arrive en ville

«Autant de leur côté que du nôtre, à Destination Sherbrooke, on se réjouit de ce succès, on est très contents d’avoir senti qu’il pouvait avoir quelque chose de rassembleur avec ce répertoire-là, rempli de classiques de la chanson », poursuit-elle.

Aucun pépin majeur n’est venu entraver les représentations et jusqu’ici, la météo a été plutôt clémente, en dépit de certains soirs où les averses se sont invitées dans le paysage.

Tout en savourant la formule gagnante de cette année, l’équipe réfléchit déjà au spectacle musical qu’elle présentera l’an prochain sur la scène extérieure sherbrookoise.

« On a déjà eu des discussions avec Québec Issime à ce sujet. À ce stade-ci, beaucoup d’options sont sur la table, mais la décision n’est pas prise. C’est la troupe qui fera l’annonce du spectacle choisi lorsque le moment sera venu », indique Mme Boissonneau.

La revue musicale tissée avec les succès de l’opéra rock signé Berger-Plamondon compte sept interprètes et 12 musiciens. Elle se poursuit jusqu’au 18 août. Un coup d’oeil sur le site de vente des billets permet de constater que pour la plupart des représentations, plus de la moitié des sièges ont déjà trouvé preneurs.


« Ça me fait penser à la première année des Cowboys. »
Annie Faucher

Les commerçants généralement ravis

De leur côté, les restaurateurs du centre-ville de Sherbrooke sont heureux de constater la hausse d'affluence dans leur commerce. C'est que beaucoup de touristes profitent de leur visite à la place Nikitotek pour souper sur la rue Wellington. Plusieurs restaurants se sont alliés à la place Nikitotek afin d'offrir 10 % de rabais sur la facture des spectateurs.

Pour la propriétaire du Liverpool, Annie Faucher, les visiteurs de l'extérieur de Sherbrooke sont nombreux. «Je vois la différence. La première semaine, on l'a perçue tous les soirs. Maintenant, c'est beaucoup le samedi que ça se passe. Beaucoup de couples viennent manger. Je pensais que ce serait surtout des gens de 45 ans qui allaient être intéressés, mais j'analyse que la majorité des personnes ont 55 ans et plus», explique-t-elle, en ajoutant que ce ne sont pas nécessairement des clients réguliers qui visitent les installations.

Selon elle, les spectateurs apprécient les rabais disponibles sur le site web de la place Nikitotek. «Je vois les gens qui passent avec la liste de tous les restaurants qui offrent 10 % de rabais s'ils ont un billet pour la représentation de Starmania , assure Mme Faucher. C'est la preuve que ça marche. Il faut continuer de mettre ça de l'avant.»

«Ça me fait penser à la première année des Cowboys , poursuit-elle. Il y avait eu un effet de nouveauté. Les commentaires sont bons jusqu'à maintenant et les commerçants semblent heureux du choix du spectacle. On sent un engouement, il y a des gens au centre-ville qui magasinent.»

Le propriétaire du restaurant Le Bouchon, Stéphane Fournier, constate aussi la différence. «On a fait un panneau qui indique qu'on a 10 % de rabais pour les spectateurs de Starmania. Je pense que le spectacle attire plus de monde que l'année passée, et ce, du mardi au samedi. On aimerait bien revoir ce genre de promotion dans le futur. Ça fait bouger le centre-ville, car les gens peuvent aussi visiter les boutiques avant le spectacle», affirme-t-il.

Le son de cloche est le même chez Méchant Steak. Cependant, ce n'est pas tout le monde qui est au courant de cette promotion, selon la copropriétaire de l'endroit, Stéphanie Maillard. «Je ne sais pas si c'est la promotion qui attire les gens ou c'est le hasard, mais ce n'est pas tout le monde qui me parle du rabais. Parfois, les gens vont nous le dire dès le début du repas, mais ils nous le disent parfois après avoir réglé la facture, donc il est trop tard pour en profiter. Ça arrive souvent», analyse-t-elle.

Lorsqu'on sort un peu du périmètre du centre-ville, le rabais n'a pas beaucoup d'influence sur l'affluence. C'est ce que remarque le propriétaire du restaurant l'Empreinte, Daniel Charbonneau. «On en a eu, mais ce n'est pas flagrant. On est peut-être trop loin. Je pense que c'est plus alléchant pour les spectateurs de se promener à pied dans le centre-ville que de prendre l'auto pour aller manger. Je pense qu'un forfait où les gens choisissent leur restaurant en achetant leur billet en ligne serait mieux. On pourrait revoir la façon de procéder», propose-t-il.

Le restaurant Auguste n'offre pas ce 10 % de rabais, mais les spectateurs sont tout de même au rendez-vous, se réjouit la propriétaire, Anik Beaudoin. «On voit une plus grande affluence que l'an dernier. On n'a pas le 10 % de rabais, mais on propose le menu tôt ou tard et l'on offre des petites bouchées aux gens qui vont voir le spectacle. On fait ça un peu plus privé», note-t-elle.