Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Selon Sylvie Cholette, la Grande Nuit de la poésie se devait d’être reportée devant l’impossibilité de contrôler le nombre de participants.
Selon Sylvie Cholette, la Grande Nuit de la poésie se devait d’être reportée devant l’impossibilité de contrôler le nombre de participants.

La Grande Nuit de la poésie de Saint-Venant encore reportée

Émilie Pinard-Fontaine
Émilie Pinard-Fontaine
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Malgré l’allègement des mesures sanitaires, les Amis du patrimoine de Saint-Venant-de-Paquette se voient dans l’obligation de reporter, une fois de plus, la Grande Nuit de la poésie.

C’est surtout l’impossibilité de gérer le nombre de visiteurs qui a convaincu la petite organisation d’attendre encore une année avant de ramener l’événement. 

« Lors de la Grande Nuit, on ne contrôle pas nécessairement le nombre de participants. Ça peut aller à 1200, 1500 même ! » lance la directrice générale des Amis du patrimoine, Sylvie Cholette.

C’est pourquoi l’organisation a préféré remettre l’événement à l’été 2022. Les amateurs de l’événement biennal, qui devait initialement se tenir en août 2020, devront donc s’armer de patience avant d’assister aux prestations de la soixantaine d’artistes et de poètes ainsi qu’aux ateliers d’écritures qui caractérisent cet événement littéraire.

Le spectacle-bénéfice de Paul Piché sera lui aussi reporté en été 2022 puisque les contraintes sanitaires ne permettent pas, pour l’instant, « de faire entrer tout le monde qui a acheté des billets », précise Mme Cholette.