Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’équipe du Sherblues & Folk a réussi un tour de force en proposant des spectacles extérieurs en respect des consignes de la santé publique. de g. à dr. : Steve Hill, auteur-compositeur-interprète (en spectacle le 7 juillet), Jean-Maxime Cabana, adjoint à la direction du Théâtre Granada, et Suzanne-Marie Landry, directrice générale et artistique du Théâtre Granada.
L’équipe du Sherblues & Folk a réussi un tour de force en proposant des spectacles extérieurs en respect des consignes de la santé publique. de g. à dr. : Steve Hill, auteur-compositeur-interprète (en spectacle le 7 juillet), Jean-Maxime Cabana, adjoint à la direction du Théâtre Granada, et Suzanne-Marie Landry, directrice générale et artistique du Théâtre Granada.

La grand-messe du Sherblues dans la cour du Séminaire [Vidéo]

Émilie Pinard-Fontaine
Émilie Pinard-Fontaine
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Dawn Tyler Watson et le Ben Racine Band, les légendaires Downchild Blues Band, Pilou et Elisapie ainsi qu’Annika Chambers, Paul Deslauriers et leurs invités fouleront les planches de la scène principale extérieure du Sherblues & Folk, laquelle sera cette année située dans la cour du Séminaire de Sherbrooke, du 7 au 11 juillet prochain, et non dans la rue Wellington comme lors des précédentes éditions.

La directrice générale et artistique du Théâtre Granada et du Sherblues & Folk, Suzanne-Marie Landry, se réjouit du retour de l’événement cette année, après l’annulation de 2020.

Les directives de la santé publique ont toutefois mis du temps à arriver. L’expression « se virer de bord sur un dix cents » a pris tout son sens pour Suzanne-Marie Landry. Appuyée par son conseil d’administration et son équipe, elle a préparé in extremis une programmation musicale pour diffusion extérieure et intérieure. Les festivaliers pourront donc profiter de spectacles en plein air, et ce, dans le respect des directives de la santé publique.

Pour ce faire, l’équipe du Sherblues & Folk a dû relever plusieurs défis.

« En fait, ce sont beaucoup des défis par rapport à la santé publique. On est encore en attente des autorisations. Ça demandait beaucoup, beaucoup de spécifications. C’est comme si on créait un nouveau théâtre, mais en extérieur », précise Mme Landry.

L’équipe du Théâtre Granada a donc fait appel au Séminaire de Sherbrooke pour utiliser son terrain de football, puisqu’elle devait disposer rapidement d’un lieu clôturé avec accès limité. 

« On s’est dit : ça, c’est parfait! Il est tout clôturé, il y a deux entrées, on est capable de bien gérer les foules, on peut mettre la scène mobile. On a acheté en fait des chaises Adirondack pour le public. Il va y en avoir 250 qui vont être installées. » 

À noter que ces prestations ne sont pas gratuites comme par les années passées. Des billets seront mis en vente dès le 4 juin à midi pour les quatre soirs de représentations et des forfaits sont également offerts.

Lulu et Rick Hughes seront en spectacle le 9 juillet au Sherblues & Folk.

Les restos-bars mis à profit

Cette année encore, près d’une vingtaine de représentations musicales auront lieu dans les bars du centre-ville, essentiellement sur les terrasses. Les artistes Ahi, Pierre Hervé Goulet, Justin Saladino, Carl Tremblay, Guy Cardinal, Jim Zeller, Jimmy James, Medhi Cayenne, Martin Goyette, Adam Karch, le duo Veranda et plusieurs autres se produiront pour le plaisir des sens au Bla Bla, au Loubards, au Boquébière, au Liverpool et au Savo.

La Petite Boite noire proposera également une série émergente comprenant les spectacles de Comment Debord, d’Ahi et de Dany Placard.

L’entrée pour l’ensemble de ces spectacles est gratuite, mais il est important de réserver directement dans les lieux de diffusion respectifs puisque les places sont limitées.

Rappelons que ces annonces s’ajoutent à la programmation en salle qui avait été annoncée la semaine dernière.

Près d’une vingtaine de représentations musicales auront lieu sur les terrasses du centre-ville dans le cadre du Sherblues & Folk, comme celle du Boquébière.

+

Un été en salle pour le Granada

Avec l’allègement des mesures sanitaires, le Théâtre Granada offrira exceptionnellement une programmation estivale. Et il faudra compter, parmi les nombreux spectacles proposés, celui de la Fête nationale, qui sera présenté en salle et en virtuel, sur le thème « Vivre le Québec tissé serré », le 24 juin.

« La Fête nationale régionale sera célébrée en musique, au Théâtre Granada, en compagnie de l’auteur-compositeur et interprète Marc Déry, du quintette vocal [trad] Musique à bouches et de la formation Les Colocs, qui nous proposent une soirée des plus festives », précise Mme Suzanne-Marie Landry, directrice générale et artistique d’Animation centre-ville et du Théâtre Granada. 

Le président de la Société nationale de l’Estrie, Étienne-Alexis Boucher, souhaite que la population participe en grand nombre pour célébrer sa fierté d’appartenir à cette nation unique.

« Cette année, la Fête nationale souhaite célébrer notre peuple qui a su se soutenir au cours de la dernière année et que l’on aime qualifier de “tissé serré”. D’ailleurs, je tiens à saluer la créativité, l’originalité et… la résilience des comités organisateurs qui ont organisé des festivités contre vents et marées, en dépit de conditions “événementielles” très difficiles », mentionne-t-il.

En effet, la traditionnelle scène extérieure ne pourra être installée cette année.

« Mais grâce à la diffusion en ligne, tout le monde aura droit au spectacle. Les 250 billets pour le spectacle en présentiel feront l’objet d’un concours. Le spectacle pourra aussi être visionné à la maison puisque la diffusion en ligne sera accessible et gratuite », mentionne Suzanne-Marie Landry.

Le spectacle de la Fête nationale avec Marc Déry, Musique à bouches (notre photo) et Les Colocs sera présenté au Théâtre Granada ainsi qu’en webdiffusion.

Programmation estivale

Le Théâtre Granada a aussi dévoilé sa programmation été-automne 2021 sur le thème « Cet été, c’est bon en salle ». Les amateurs de musique seront heureux d’apprendre que Cœur de Pirate, Daniel Boucher, Guillaume Lafond (finaliste de Star Académie), Noir Silence, Clay and Friends, Simon Leoza, Eddy King, Richardson Zéphyr et Habana Café se sont ajoutés à la programmation et feront résonner leur musique dans la salle Sylvio-Lacharité.

« Ça, c’est vraiment l’fun, on est très, très content ! Habituellement, l’été, on ne faisait pas de spectacles, [mais] là, on s’est dit : ça fait tellement longtemps que les gens sont à la maison, ils ont envie de sortir. On veut que ça dynamise le centre-ville aussi. Les gens vont venir manger au resto, voir un bon spectacle, prendre un verre, se promener », s’enthousiasme Suzanne-Marie Landry.

Le 17 juillet, l’autrice-compositrice-interprète Cœur de Pirate viendra présenter son spectacle Perséides. Seule au piano, elle offrira un spectacle instrumental.

Le 7 août permettra de découvrir le compositeur, pianiste et multi-instrumentiste Simon Leoza. Depuis près de dix ans, il fait de la musique instrumentale. Polyvalent, il propose des pièces tantôt contemplatives et sensibles, tantôt vives et poignantes.

« Simon Leoza me touche particulièrement. Ce qu’il fait, c’est du néoclassique avec une petite touche électro. J’adore ce style-là ! », s’exclame Mme Landry.

« Il y a une belle offre, vraiment. Il y a de l’humour, il y a du rock, il y a de la musique néoclassique, il y a du hip-hop, il y a vraiment de tout, une grande, grande variété de spectacles », ajoute-t-elle.

Tourisme de rétention

Le Théâtre Granada innove aussi cette année en présentant dès cet automne les conférences Desti-Docs, animées par des voyageurs expérimentés et appuyées par des vidéos sur des destinations comme Bali, Colombie, Copenhague et Vancouver.

Mme Landry espère avec cette offre pouvoir attirer un tourisme de rétention.

« Restez chez soi, ça peut être le fun aussi quand il y a des choses agréables qui se passent autour », précise-t-elle.

Avec la programmation des Concerts de la Cité qui sera annoncée le 15 juin prochain, la directrice générale et artistique considère qu’« on a une offre assez exceptionnelle ».

« Je pense qu’on est pas mal la ville où il y a la plus grande offre de spectacles », lance-t-elle.

L’ensemble de la programmation peut être consulté en ligne sur le site web du Théâtre Granada.