Le ministre de la Famille, Luc Fortin, a annoncé une aide financière de 2 M$ sur cinq ans aux centres de la petite enfance et aux garderies subventionnées qui accueillent des enfants dont les parents sont exemptés du paiement de la contribution parentale. Lors de son annonce, des enfants du CPE Les P’tites Puces étaient en visite, dont Olivier Thériault Brousseau et Andrée-Anne McDuff.

La culture plus accessible aux tout-petits

Les tout-petits provenant de milieux défavorisés auront un meilleur accès aux sorties culturelles et éducatives. Le ministre de la Famille, Luc Fortin, a accordé une aide financière de 2 M$ sur cinq ans aux centres de la petite enfance et aux garderies subventionnées qui accueillent des enfants dont les parents sont exemptés du paiement de la contribution parentale.

Le ministre a fait valoir, lors d’un point de presse mardi, tous les bienfaits de la culture sur le parcours d’un enfant.

« Les enfants exposés à la culture sont plus informés et plus intéressés à la vie en société », a-t-il énuméré en soulignant que Québec souhaitait que les enfants ne soient pas pénalisés en raison de la situation financière de leurs parents.

Les visites dans les musées ou dans les théâtres font partie des initiatives qui éveillent les enfants à la lecture, ce qui est reconnu pour donner un coup de pouce dans leur parcours scolaire.

La somme annoncée pour toute la province permet de supprimer les frais exigés à certains parents pour la participation de leurs enfants aux sorties culturelles et éducatives organisées par les services éducatifs. 

Cela représente 45 $ pour chaque enfant dont les parents sont exemptés de la contribution parentale. Cette mesure s’appliquera dès le 1er mars.

« On se réjouit, parce que ce qu’on veut, c’est de démocratiser la culture, nous c’est la culture scientifique. C’est notre but. Plus les jeunes sont mis tôt en contact avec la culture, plus cela développe un désir de vouloir revenir », commente la directrice générale du Musée de la nature et des sciences, Michelle Bélanger. Une telle annonce pourrait avoir un impact positif sur la fréquentation au musée en incitant les CPE à aller le visiter. L’institution ne sait pas encore, cependant, quelles seront les retombées financières pour elle; la mécanique n’a pas encore été déterminée.

En janvier, le gouvernement provincial a lancé la stratégie relative aux services éducatifs offerts aux enfants âgés de 0 à 8 ans.

Les sommes seront versées sous forme d’allocations spécifiques aux services de garde éducatifs à l’enfance.