À cause de la pandémie, les spectacles prévus cet été à la Chapelle du rang 1 sont tous annulés.
À cause de la pandémie, les spectacles prévus cet été à la Chapelle du rang 1 sont tous annulés.

La Chapelle du rang 1 annule sa saison estivale

SHERBROOKE — La Chapelle du rang 1, petite salle de spectacle indépendante à Lac-Mégantic, est contrainte d’annuler sa quatrième saison estivale. Une programmation forte et diversifiée était prévue, mais pour les propriétaires, Stéphane Lavallée et ses trois fils, Jérôme, Félix et Hubert ce n’est que partie remise. 

«C’est sûr qu’on est déçus parce qu’on avait une super belle programmation à offrir au public», avoue Hubert Lavallée, directeur artistique et responsable de la programmation. 

«Aussi, c’était une occasion de passer toutes mes fins de semaine au lac et de voir ma famille, chose que je risque de faire moins souvent cet été dans le contexte où il n’y a plus de spectacles», poursuit celui qui réside dans la métropole. 

Même si rien n’est confirmé, la famille Lavallée travaille fort pour pouvoir offrir au public quelques projets numériques au courant de l’été. 

N’ayant pas encore le financement nécessaire à la réalisation de travaux majeurs, comme refaire la fondation, creuser un sous-sol, aménager des toilettes intérieures et mieux isoler la bâtisse, la famille pense entamer la restauration de la chapelle plus à l’automne. 

«On aimerait avoir une salle de spectacle plus complète à offrir à notre clientèle. On souhaiterait aussi l’exploiter davantage en offrant des spectacles jeunesse pendant l’année scolaire ou encore en faisant de l’enregistrement professionnel avec des artistes, mais en ce moment, on ne peut pas puisque c’est mal isolé», explique le directeur artistique. 

Vivement 2021

«Je suis optimiste que la saison estivale 2021 va avoir lieu», soutient le jeune homme. 

Plusieurs artistes de la programmation 2020 seront invités à nouveau l’été prochain. Même un an plus tard, ça restera de la nouveauté pour le public. Aucun lancement d’albums ou spectacle n’auront eu lieu entre temps, car toutes les salles culturelles sont dans le même bateau.

«En plus, ce sera notre cinquième anniversaire, alors ce sera l’occasion de faire de plus gros projets. On aimerait avoir une plus grosse programmation et organiser d’autres types d’activités, comme lancer notre bière de microbrasserie de la région, chose qu’on devait faire cette année, ou encore organiser un mini-festival pour lancer la saison», exprime M. Lavallée. 

Financièrement, ce n’est pas évident, car il y a tout de même des frais de base à payer malgré l’absence de revenus cet été. 

L’organisme à but non lucratif n’a jamais reçu de subventions depuis son ouverture, donc l’équipe travaille bénévolement depuis quatre ans. Elle est toutefois confiante de trouver le financement nécessaire pour offrir une saison 2021 au-delà des attentes. 

En ce qui concerne le airbnb Une ferme en ville, géré par les Lavallée, il n’opérera pas non plus cet été. Le moment n’est en effet pas idéal pour faire venir des touristes de partout dans la région de Mégantic, qui se débrouille bien jusqu’ici face à la situation de la COVID-19.