Marie Laforêt a connu du succès au cinéma et sur les planches comme actrice, en plus d’avoir vendu plus de 35 millions d’albums dans sa carrière de chanteuse.

La chanteuse et comédienne Marie Laforêt s’éteint à 80 ans

La chanteuse et comédienne Marie Laforêt s’est éteinte à l’âge de 80 ans, ont indiqué les médias français.

De son vrai nom Maïtena Douménach, elle est née dans une petite ville de la Gironde, en France.

Selon le quotidien français Le Monde, elle a vendu pour plus de 35 millions d’albums.

Elle avait brillamment amorcé sa carrière de chanteuse en remportant en 1959 un concours de chant organisé par la chaîne de radio Europe 1.

Marie Laforêt a connu une belle carrière au cours des années 1960, enchaînant les succès comme Les Vendanges de l’amour, Viens sur la montagne, Mon Amour, mon ami et Que Calor la Vida.

Dans les années 1970, elle amorce un certain virage, s’intéressant aux musiques du monde, mais revient ensuite dans une voie plus commerciale. Elle chante notamment Tant qu’il y aura des chevaux ou L’Amour à 16 ans. Son hommage aux Beatles Il a neigé sur Yesterday a aussi connu une certaine popularité.

Malgré le succès, elle demeurait modeste. «Je n’ai pas une voix, j’ai un timbre», a-t-elle déjà déclaré, selon Le Monde.

Au cinéma, Marie Laforêt s’illustre tôt, jouant notamment aux côtés d’Alain Delon dans le film Plein Soleil de René Clément en 1960. Elle a plusieurs fois partagé l’affiche avec Jean-Paul Belmondo, notamment Flic ou Voyou et Joyeuses Pâques de Georges Lautner ainsi que Les Morfalous de Henri Verneuil. En 1988, elle est en nomination pour le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour le film Fucking Fernand.

Elle a aussi connu du succès sur les planches. En 2000, elle obtient une autre nomination, cette fois aux Molière (les prix du théâtre français), pour son interprétation de Maria Callas dans Master Class.

En 2005, elle avait fait son grand retour en présentant trois spectacles à Montréal (ses premiers en 30 ans) dans le cadre du festival Juste pour Rire. «On m’a demandé de le faire, je ne voulais pas tellement, mais c’était surtout pour Laurent [Ruquier, l’animateur français], avait-elle expliqué à l’hebdomadaire Voir. Finalement, ça m’a beaucoup amusée, je crois que c’est bien de faire ça pour ne pas partir comme si je n’avais jamais été chanteuse.»