La première Fête de la magie de Coaticook a été un succès sur toute la ligne. Des centaines de personnes se sont déplacées pour assister aux différents spectacles, présentés directement sur la rue Child ainsi qu’à La Frontalière.

La 1ère Fête de la magie séduit Coaticook

La toute première Fête de la magie de Coaticook a été un retentissant succès, suscitant des émotions fortes et des rires à profusion chez les gens de tous âges qui se sont déplacés pour l’évènement unique en son genre en Estrie.

Les tours de magie, allant des simples tours de cartes à des chorégraphies plus élaborées, ont toujours su fasciner les esprits curieux. Plusieurs centaines de ces curieux, certains arborant même des chapeaux haut-de-forme à la Houdini, se sont déplacés sur la rue Child et à l’école La Frontalière pour se laisser mystifier.

La Fête de la magie a commencé en force vendredi soir avec le spectacle de fakir de Gino Lévesque. Le magicien spécialisé en émotions fortes, qui en avait mis plein la vue aux citoyens de Coaticook en se détachant d’une camisole de force à 55 pieds dans les airs lors de l’annonce du festival plus tôt au printemps, a remis ça lors de ce spectacle à glacer le sang présenté devant 500 personnes.

« Honnêtement, ça faisait partie de choses les plus impressionnantes que j’ai vues dans ma vie », raconte Mélanie, de Sherbrooke, qui a assisté au spectacle sous le chapiteau. « Je n’arrêtais pas de me fermer les yeux ou de grincer des dents, j’avais tellement peur qu’il se fasse mal! »

En plus d’avaler du feu et de marcher sur une traînée de vitre cassée, le fakir originaire de Rimouski a donné la frousse à son public en exécutant un numéro particulièrement impressionnant.

« Il a fait le fameux truc de la planche à clous. Il s’est étendu sur le dos et son assistant a mis une planche pleine de clous directement sur son ventre. Une dame dans la foule, qui n’était pas dans le coup, est venue s’asseoir sur la planche à clous! », relate Michel, de Coaticook, qui avait toujours de la misère à réaliser ce dont il avait été témoin avec sa femme. « Ma femme pensait perdre connaissance! C’était vraiment amusant et impressionnant, il n’a même pas saigné! »

Démonstrations

Les performances ont repris de plus belle samedi matin, avec des spectacles de magie ainsi que des cours pour les enfants et les adultes. Tour à tour, les magiciens invités sont montés sur scène et ont fait participer les jeunes présents dans la foule.

« C’est vraiment un bel évènement pour les familles, on se réjouit de voir l’engouement des gens pour la magie », affirme quant à elle Julie Sage, agente de développement touristique à la MRC de Coaticook. « On est fier d’offrir des activités intéressantes directement en ville pour les citoyens et ils ont bien répondu à notre appel. »

La première Fête de la magie s’est terminée avec un grand spectacle à l’école secondaire La Frontalière auquel prenaient part tous les magiciens invités. En plus d’émerveiller les spectateurs présents, le spectacle a permis d’amasser des fonds pour la Fondation du CSSS de la Vallée de la Coaticook.

« Les magiciens invités étaient vraiment de haut calibre », confie Sylvain à sa sortie du spectacle. « On en a eu pour notre argent. Les numéros étaient diversifiés, on a vécu toute une gamme d’émotions au cours du spectacle. Si c’était à refaire, on reviendrait, ça c’est sûr », conclut-il, accompagné de ses enfants qui avaient encore les yeux brillants de plaisir.