Julie Pearson finaliste au Prix du livre jeunesse des bibliothèques de Montréal

La Sherbrookoise Julie Pearson fait partie des sept auteurs et illustrateurs ayant retenu l'attention du jury pour le Prix du livre jeunesse des bibliothèques de Montréal.
L'auteure s'est démarquée pour son livre Elliott (Les 400 coups), illustré par Manon Gauthier (également en nomination) et racontant l'histoire d'un lapereau en quête de parents adoptifs. Les autres finalistes sont l'auteur Patrick Isabelle pour Eux (Leméac), l'auteure Andrée Poulin et l'illustratrice Isabelle Malenfant pourPablo trouve un trésor (Les 400 coups), l'auteure et illustratrice Élise Gravel pour Le grand Antonio (Éditions de la Pastèque) et, finalement, l'auteure et illustratrice Marianne Dubuc pour L'autobus (Éditions Comme des géants). Les finalistes remportent une bourse de 500 $ chacun, offerte par les Amis des bibliothèques de Montréal.
Cette bourse vise à saluer l'excellence de la littérature jeunesse montréalaise et à soutenir les efforts des créateurs à produire des ouvrages de grande qualité. Le lauréat, qui sera choisi le 22 octobre, remportera, quant à lui, une bourse de 5000 $ remise par la Ville de Montréal.