Costumes d'Orsino et de Viola.

Jouer dans une toile de Pellan

Imaginez, pour des acteurs de théâtre, d’avoir de véritables œuvres d’art comme décors et costumes de scène. C’est un peu beaucoup ce qu’ont vécu les équipes de la pièce de Shakespeare « La nuit des rois » lorsque celle-ci a été montée par les Compagnons de Saint-Laurent, en 1946, puis par le Théâtre du Nouveau Monde, 22 ans plus tard : la création des costumes et de la scénographie avait été signée par nul autre qu’Alfred Pellan.

Pellan et Shakespeare : le théâtre des rois, tel est d’ailleurs le titre de l’exposition présentant costumes, maquettes, photographies d’archives et sérigraphies de ces deux productions ayant laissé une forte empreinte, tant dans le théâtre québécois que dans les arts visuels. La colorée présentation, conçue pour le 375e anniversaire de Montréal et maintenant installée au Musée des beaux-arts de Sherbrooke, fait tourner les têtes et se révèle attirante auprès du jeune public.

« Probablement à cause de toute la fantaisie, le merveilleux et les couleurs. L’exposition a débuté le 24 février et nous avons déjà un grand nombre de réservations de groupes scolaires. Il faut dire aussi que notre équipe d’animation a créé un intéressant atelier de création pour les enfants, qui sont invités à dessiner leur propre costume en travaillant les motifs et les couleurs à la manière d’Alfred Pellan », résume Catherine Duperron, chargée de projets au MBAS, notamment responsable des collections et expositions.

Au milieu du XXe siècle (et même encore de nos jours), il n’était pas rare que les peintres et autres créateurs en arts visuels soient sollicités par les gens de théâtre, de danse et d’opéra pour créer costumes et décors. Par exemple, lors de l’exposition consacrée à Marc Chagall l’an dernier au Musée des beaux-arts de Montréal, toute une salle était consacrée aux costumes de scène réalisés par l’artiste. Notamment ceux du ballet L’oiseau de feu de Stravinski, présenté en 1945 à New York, ceux du ballet Daphnis et Chloé, produit à Bruxelles et Paris en 1958 et 1959, et ceux de l’opéra La flûte enchantée, en 1966-1967, à New York.

Plus près de nous, le sculpteur estrien Michel Goulet a notamment conçu, en 2011, les décors de la pièce Agamemnon de Sénèque pour la Comédie-Française, et, en 1993, ceux pour Roberto Zucco, du Théâtre UBU.

Modestie judéo-chrétienne

« Dans le cas de Pellan, on peut parler d’un aparté dans son corpus de créations, mais sa signature est partout », résume Catherine Duperron, rappelant que l’artiste commençait à obtenir une certaine reconnaissance lorsque les Compagnons de Saint-Laurent l’ont sollicité en 1946. Seuls cinq costumes de cette époque ont survécu et se retrouvent dans l’exposition. « Ils ont été oubliés pendant plusieurs années au Cégep Saint-Laurent. L’expo permet quand même de comparer les costumes des deux époques, ceux de 1968 ayant bénéficié de plus de moyens. »

Ce sont en effet Jean-Louis Roux et Jean Gascon, membres des Compagnons — à l’époque, les comédiens avaient joué de manière anonyme, comme le voulait la modestie judéo-chrétienne de la Grande Noirceur —
et futurs fondateurs du TNM, qui ont demandé à Alfred Pellan de refaire la scénographie en 1968.

Montée par le Musée des maîtres et artisans du Québec, le Théâtre du Nouveau Monde, le Centre d’exposition Lethbridge et la Galerie Stewart Hall, l’exposition a aussi reçu la contribution du MBA de Sherbrooke, lequel a fourni des pièces de sa propre collection. « Ce sont des estampes des costumes de scène que Pellan a réalisés. Il aurait très bien pu faire de simples croquis, mais non : il a réalisé des sérigraphies! »

L’exposition est aussi accompagnée d’un audioguide comportant notamment des extraits sonores de certaines scènes de la pièce, rejouées par des acteurs d’aujourd’hui.

Élizabeth Lesieur dans le rôle d'Olivia en 1968.

La nuit des rois en 1968

- Présentée du 13 décembre 1968 au 19 janvier 1969 au Théâtre Port-Royal de la Place des Arts

- Compagnie : Théâtre du Nouveau Monde

- Mise en scène : Jean-Louis Roux

- Distribution : Léo Ilial, Jacques Godin, Paul Hébert, Guy L’Écuyer, Monique Miller, Marjolaine Hébert, Élizabeth Le Sieur, Albert Millaire, Jean Besré, Jean Leclerc, Victor Désy, Pascal Rollin, Jean-Marie Lemieux

Vous voulez y aller?

Pellan & Shakespeare
Musée des beaux-arts de Sherbrooke
Jusqu'au 29 avril 2018