José Feliciano célèbre le 50e anniversaire de sa chanson bilingue <em>Feliz Navidad </em>en lançant une nouvelle version de cet incontournable du temps des Fêtes, enregistrée avec Jason Mraz, Lin-Manuel Miranda et Michael Bolton, entre autres.
José Feliciano célèbre le 50e anniversaire de sa chanson bilingue <em>Feliz Navidad </em>en lançant une nouvelle version de cet incontournable du temps des Fêtes, enregistrée avec Jason Mraz, Lin-Manuel Miranda et Michael Bolton, entre autres.

José Feliciano souligne le 50e anniversaire de Feliz Navidad avec une reprise [VIDÉO]

La Presse Canadienne
LOS ANGELES — José Feliciano célèbre le 50e anniversaire de sa chanson bilingue Feliz Navidad en lançant une nouvelle version de cet incontournable du temps des Fêtes, enregistrée avec Jason Mraz, Lin-Manuel Miranda et Michael Bolton, entre autres.

Le boys band latino CNCO, le duo country Big & Rich ainsi que la chanteuse et actrice mexicaine Patricia Manterola comptent eux aussi parmi les 30 artistes qui ont uni leur voix — à distance — pour la reprise de ce classique, qui doit être dévoilée vendredi sur la plateforme Amazon Music.

La collaboration entre des artistes de différents horizons reflète la visée de la chanson originale. José Feliciano explique avoir voulu unir les gens avec ce ver d'oreille, tout en simplicité, qui ne compte que six mots en espagnol et 14 mots en anglais.

Le lauréat de neuf prix Grammy dit qu'il n'avait jamais imaginé, en 1970, que ses paroles minimalistes, mais entraînantes, connaîtraient un tel succès.

L'auteur-compositeur-interprète portoricain, aujourd'hui âgé de 75 ans, a souligné l'anniversaire de sa chanson sur les réseaux sociaux en publiant des photos et des souvenirs de l'époque.

La chanson a figuré sur le palmarès Billboard Hot 100 à plusieurs reprises au fil des ans et est devenue l'une des chansons de Noël les plus jouées et reprises à travers le monde.

Un documentaire sur l'artiste, qui est non-voyant depuis la naissance, doit sortir l'an prochain. Behind This Guitar retrace son parcours, de la pauvreté à Porto Rico jusqu'à New York, en passant par le concert de Noël qu'il a livré au Vatican.