Jo Cooper lors du vernissage de l’exposition Lignes du cœur/Visions of Home et du lancement du livre éponyme à la Galerie d’art Cookshire-Eaton.

Jo Cooper : une réflexion linéaire sur la vie

L’artiste Jo Cooper a parcouru le Québec dans son entièreté à la recherche d’artistes de tous âges et de toutes cultures pour donner jour à son projet intitulé Lignes du Cœur/Visions of Home.

C’est un projet ambitieux qu’a réalisé l’artiste habitant à Lac-Mégantic depuis quelques années. Par l’entremise d’illustrations (des mandalas), accompagnées de quelques phrases permettant de mieux saisir les sentiments véhiculés, 30 artistes de toute la province du Québec font partager un regard sur leur environnement, leurs visions, leurs réflexions, les beautés dont ils sont témoins.

« Le livre a été commencé il y a quelques années. Je voulais regrouper plusieurs points de vue de personnes de cultures différentes dans un seul ouvrage, car mon art m’a amenée à voyager un peu partout au Canada et à découvrir les autres cultures présentes sur le territoire, pas juste les Anglais et les Français », explique Jo Cooper.

« À la suite de ces rencontres, j’ai décidé d’écrire un livre, une réflexion sur les différentes visions de la vie et les différentes relations avec l’environnement. Les artistes et les enfants des écoles participant au projet ont tous fait un dessin pour symboliser leur vision de la vie et ont inclus de courtes réflexions pour l’expliquer », poursuit Mme Cooper.

En raison de la diversité culturelle des participants, le livre est en plusieurs langues, dont le français, l’anglais, l’abénaquis et le basque.

« Certaines de ces langues sont en voie de disparition. Les communautés travaillent très fort pour les garder en vie et j’espère contribuer à leur survie en les mettant dans le livre », ajoute-t-elle.

Une exposition

Les mandalas originaux que l’on retrouve dans le livre sont exposés à la Galerie d’art de Cookshire-Eaton. Une trame sonore réalisée par cinq musiciens a aussi été créée pour faire vivre une expérience multisensorielle
aux lecteurs.

« C’est quelque chose qui vaut la peine d’être vu, en plus d’être très impressionnant. Les dessins sont uniques en leur genre », affirme le directeur de la galerie d’art Gilles Denis. « Ça vaut absolument le détour. On sent ce que les artistes ont voulu véhiculer par leurs œuvres. »

« Ça a été un honneur pour moi de passer les dernières années à travailler sur ce projet qui me tenait à cœur, un véritable privilège. J’ai rencontré au passage une multitude de gens inspirants, que je n’oublierai jamais », conclut l’artiste Jo Cooper, invitant les curieux à Cookshire-Eaton.   

Vous voulez y aller?

Lignes du cœur/Visions of Home, Jo Cooper

Jusqu’au 22 décembre 2018

Galerie d’art Cookshire-Eaton125, rue Principale