Le TDA/H fera parler de lui au Granada le 7 novembre lors d’une soirée-bénéfice à laquelle la conseillère municipale Karine Godbout prendra part comme humoriste. On la voit ici avec Céline Landreville, directrice de TDA/H Estrie, Simon Bérubé, président de la Société des médecins de l’UdeS, et André Dionne, de Val-Estrie Ford.

Godbout humoriste pour la cause TDA/H

Les gens présents à la Soirée Plein Feu sur le TDA/H le 7 novembre au Granada pourront découvrir les talents d’humoriste de la conseillère municipale Karine Godbout.

Elle est l’une des vedettes de la première édition de cet événement organisé par TDA/H Estrie. « Disons que le vais m’ouvrir sur la vie de conseillère », dit la politicienne qui se soupçonne de souffrir « d’un TDA/H non diagnostiqué ».

« Je ne sais pas si ça va être drôle… J’ai beaucoup de plaisir à préparer mon numéro. Je bouillonne beaucoup… »

L’humoriste et comédienne Virginie Fortin animera cette soirée qui mettra en lumière des personnes inspirantes ayant un TDA/H ainsi que des personnalités publiques qui se commettront pour la cause.

Au programme, des prestations artistiques et des clips présentant des Estriens ayant des parcours inspirants. La Dre Christiane Laberge sera sur scène pour défaire les mythes autour du TDA/H.

En conférence de presse jeudi, André Dionne de Val-Estrie Ford, a expliqué comment le TDA/H a touché les membres de sa famille.

Des surprises s’ajouteront tout au long de la soirée afin que « le public se branche à l’énergie contagieuse et la créativité débordante associées au TDA/H ». Après le spectacle, un DJ sera sur place et transformera le Granada en un grand plancher de danse pour « canaliser toute l’énergie » présente.

Les profits seront remis à l’organisme qui offre des services de soutien aux personnes vivant la réalité du TDA/H en Estrie qu’on estime à 22 000. De ce nombre, 74 pour cent demeurent à Sherbrooke, mais l’organisme est appelé à se déplacer ailleurs dans la région, explique la directrice Céline Landreville.

L’Estrie figure parmi les trois régions du Québec ayant le plus de jeunes de 24 et moins disant avoir le diagnostic.

Les billets réguliers pour assister à la soirée appuyée par la Société des médecins de l’Université de Sherbrooke sont en vente directement sur le site web de TDA/H Estrie à 25 $.

Problème neurobiologique qui entraîne des difficultés à contrôler et à freiner les idées (inattention), les gestes (bougeotte physique) et les comportements (impulsivité), explique l’organisme. Il apparaît à l’enfance (5 à 7 % des enfants) et persiste à l’âge adulte dans la majorité des cas.

Il entraîne des impacts sur plusieurs aspects de la vie de la personne, comme le rendement professionnel, les relations familiales, amicales et de couple, la santé physique et psychologique.