Avec huit nominations, la pianiste Alexandra Stréliski arrive au deuxième rang des artistes les plus nommés au prochain gala de l’ADISQ.

Galas de l’ADISQ : Les Louanges et Alexandra Stréliski en tête

Le parcours étoilé de Vincent Roberge et de son projet Les Louanges se poursuivra jusqu’aux galas de l’ADISQ : avec six mentions dans des catégories artistiques et trois du côté industriel, le Lévisien d’origine partira en tête de la course aux trophées Félix cette année.

Avec La nuit est une panthère, Les Louanges peut aspirer au prix du choix de la critique, du meilleur album alternatif, de l’auteur-compositeur-interprète, de la chanson, de la vidéo et de la révélation de l’année. La pianiste montréalaise Alexandra Stréliski est aussi bien installée en haut de la liste des nommés avec six mentions artistiques et deux industrielles.

Notons que les artistes originaires de l’Estrie et des Bois-Francs font bonne figure dans plusieurs catégories : Richard Séguin (pour l’album Retour à Walden), Pilou (pour l’album La vraie nature — Chansons par Pilou), Karo Laurendeau (pour l’album country La fureur de vivre) et Qualité Motel (pour le disque C’est pas la qualité qui compte) apparaissent tous une fois. Les Trois Accords comptent quant à eux cinq nominations (choix de la critique, album rock de l’année, chanson de l’année, script de l’année et groupe de l’année). Quant au groupe Bleu Jeans Bleu, dont le chanteur Matt Lafontaine est originaire de Victoriaville et habite maintenant Sherbrooke, il se retrouve nommé deux fois, comme meilleur groupe et pour le meilleur album pop.

Après avoir remporté trois Félix en 2017 avec Les frères cueilleurs, Alaclair Ensemble se voit nommé parmi les albums rap (auprès de FouKi, Koriass, Loud et Souldia), les choix de la critique (avec FouKi, Salomé Leclerc, Les Louanges, Les Trois Accords et Alexandra Stréliski), les vidéos et les groupes de l’année. Dans cette dernière catégorie, le public sera appelé à choisir entre les autoproclamés rappeurs « bas-canadiens », le duo 2Frères, Bleu Jeans Bleu, Les Cowboys Fringants et les Trois Accords.

Chez les interprètes féminines, le vote du public se jouera entre Cœur de pirate, Lara Fabian, Marie-Mai, Ariane Moffatt et Ginette Reno. Du côté des messieurs, Marc Dupré, Éric Lapointe, Loud, Fred Pellerin et Hubert Lenoir sont dans la course. Après avoir fait jaser l’an dernier en s’enfonçant un trophée dans la gorge, Hubert Lenoir aura l’occasion de récidiver s’il est désigné artiste ayant le plus rayonné hors Québec (Cœur de pirate, Elisapie, Loud et Alexandra Stréliski) ou si son spectacle Darlène est préféré à ceux de Dumas, de Marc Dupré, de Loud ou de Michel Rivard.

Artistes autochtones

Après la catégorie rap il y a deux ans, celle consacrée aux artistes autochtones fera son apparition au gala principal du dimanche soir. Elisapie, Maten, Matiu, Shauit et Florent Vollant y sont nommés. 

Parmi les auteurs-compositeurs, la partie se jouera entre le rappeur Koriass, Salomé Leclerc, Les Louanges, Ariane Moffatt et Alexandra Stréliski.

Lou-Adriane Cassidy, Robert Charlebois, Ginette Reno, Michel Rivard et Ingrid St-Pierre sont en compétition du côté des albums dits « adultes contemporains ». Dans le registre folk, Guillaume Beauregard, David Marin, Safia Nolin, Fred Pellerin et Richard Séguin se sont démarqués. Bleu Jeans Bleu, Cœur de pirate, Lara Fabian, Marie-Mai et Ariane Moffatt s’affronteront dans l’arène pop. 

Animé par Pierre Lapointe, le Premier gala de l’ADISQ sera diffusé à Télé-Québec le 23 octobre à 20 h. Le gala de l’industrie remettra ses préalablement ses prix hors d’ondes le même jour. Louis-José Houde reprendra la barre du gala de l’ADISQ pour une 14e année le 27 octobre à 20 h à Ici Télé. Le public a jusqu’au 17 octobre à 17 h pour voter pour le groupe, les interprètes féminine et masculin et la chanson de l’année au radio-canada.ca/adisq.