Boucar Diouf

Fous de Boucar

Le succès monstre du spectacle-bénéfice de Boucar Diouf à Saint-Venant-de-Paquette aura permis d'amasser près de 10 000 $.
« Boucar est de plus en plus visible, que ce soit en spectacle, à la radio ou à la télévision et je crois qu'il est en train de se tailler une vraie grosse place dans le coeur des Québécois, partage Sylvie Cholette, directrice générale des Amis du patrimoine de Saint-Venant-de-Paquette. Il a aussi beaucoup de respect pour toutes les catégories d'âges, c'est peut-être ce qui pourrait expliquer pourquoi ses billets se sont vendus avec autant de succès, mais je n'ai pas d'explication logique. Il est clair que nous avons dépassé nos objectifs et que ce soir-là, il a fallu vite apprendre à gérer le succès. Mais pour nous, un succès ce n'est pas seulement des chiffres, c'est surtout l'expérience que les gens en retirent. »
Pour ce qui est de l'argent recueilli, il servira principalement aux dépenses de fonctionnement des Amis du patrimoine de Saint-Venant-de-Paquette et à l'entretien des lieux. « Le gazon, lui, ne fait pas de bénévolat! », lance en riant Mme Cholette. Cette dernière tient à rappeler que 80 % des dépenses de l'organisme sont investis dans des services locaux. Malgré sa petite taille, un peu moins d'une centaine d'habitants, Saint-Venant participe ainsi à assurer la pérennité de l'économie locale.
« Il est clair que nous avons dépassé nos objectifs. »
Ils étaient 25 bénévoles de tous âges à oeuvrer à la réussite de ce souper spectacle-bénéfice, soit plus de 25 % du village. De fait, on estime que chaque année, les Paquettevilliens et Paquettevilliennes, des citoyens des villages avoisinants, ainsi que bien des amis venus d'ailleurs, investissent en moyenne plus de 3000 heures de bénévolat dans la préparation, l'organisation et le rangement des différentes activités proposées par les Amis du patrimoine.
C'est sans oublier le traditionnel goûter d'après spectacle avec son immense table couverte de fruits, fromage et desserts, le tout en grande partie fait maison par les pâtissières de Saint-Venant, ainsi que des commanditaires régionaux. « Nos commanditaires sont tellement généreux. Ils se contentent d'une paire de billets et vont s'asseoir où ils peuvent! Ça aussi ça compte », souligne Sylvie Cholette.
Celle-ci invite la population à profiter la saison estivale pour participer aux nouveaux soupers gourmands mensuels (le prochain se tiendra le 26 juillet), ainsi qu'à visiter la nouvelle exposition de gravures de Richard Séguin à la galerie d'art La Sacristie.