Luc Fortin

Fortin promet d’investir dans le Musée des beaux-arts

Le député sortant Luc Fortin a promis, s’il est réélu, d’investir 7 M$ dans le Musée des beaux-arts de Sherbrooke, afin que l’organisation puisse démarrer son projet d’agrandissement.

« C’est un engagement important pour la vie culturelle à Sherbrooke, mais également pour la revitalisation du centre-ville », a commenté celui qui a été ministre de la Culture et ministre de la Famille dans le dernier mandat.

Lire aussi: Le Musée des beaux-arts rêve d'un agrandissement

Selon lui, le projet du Musée des beaux-arts, évalué à 16 M$, est important pour le centre-ville. « Il y a toute la question de l’accès à la culture qui est excessivement important, mais je pense que ce projet va aider à consolider le rôle du centre-ville de Sherbrooke comme pôle culturel. Ce qu’on veut, c’est de revitaliser le centre-ville, mais de l’animer également et la culture est une bonne façon de le faire. Ce projet sera une pierre très importante dans l’édification d’un centre-ville qui sera à la hauteur des aspirations des Sherbrookois », a indiqué M. Fortin.

« Le Musée a besoin davantage d’espace pour les expositions et pour les réserves, a-t-il poursuivi. C’est pourquoi le projet d’agrandissement est pertinent. Également, dans le projet, il y a la volonté d’avoir une salle pour faire de la location corporative pour attirer des événements ici. Pour le tourisme corporatif, je pense que c’est un projet structurant. »

« Au cours du dernier mandat, notamment parce que j’ai été ministre de la Culture, ça nous a beaucoup aidés, on a travaillé sur différents projets en lien avec la culture. Je pense au centre d’archives du diocèse et du Séminaire de Sherbrooke, au projet commun dans nos trois musées, à la confirmation des quatre millions de dollars pour la nouvelle salle de diffusion jeunesse au centre-ville et 450 000 $ pour la mise aux normes du musée », a rappelé le député sortant qui se représente dans Sherbrooke.

UNE SURPRISE

Pour la conservatrice du musée, Sarah Boucher, la promesse de Luc Fortin est une belle surprise. « On ne savait pas que l’annonce nous concernait personnellement à ce point. De savoir que le gouvernement est derrière nous, qu’il nous appuie dans nos démarches et qu’on va éventuellement pouvoir faire du musée un pôle culturel et économique qui va participer à la revitalisation de notre centre-ville, c’est fabuleux », a-t-elle mentionné.

Plusieurs étapes sont encore nécessaires avant la pelletée de terre. « On a encore du travail à faire. L’an dernier, on a fait de la mise aux normes. On commence la deuxième phase cet automne. On va commencer par ça », a rappelé Mme Boucher.