Avec FootMuséum, l’artiste sherbrookoise Josianne Bolduc propose un mariage peu commun en osant une installation qui combine sport et art.

FootMuséum : l’art en mouvement

Avec FootMuséum, Josianne Bolduc propose un mariage peu commun et ose une installation qui combine sport et art.

« Les deux disciplines ne sont pas souvent accolées, mais elles ont tout de même plusieurs points en commun. Dans une sphère comme dans l’autre, ce qui m’intéresse, c’est la performance », résume l’artiste multidisciplinaire. 

Celle-ci précise d’entrée de jeu que cette exposition est la plus personnelle de son parcours. 

« Je suis très engagée dans les arts, je travaille dans le domaine, mais je suis aussi une grande sportive. Je joue au soccer depuis l’âge de six ans, j’en connais tous les codes, tous les détails. C’est quelque chose que je trouve beau et que j’avais envie d’exploiter de façon créative, en jouant avec le mouvement », confie la Sherbrokoise, qui s’intéresse depuis longtemps à la création in situ et aux modes de transmission des pratiques éphémères. 

L’idée, cette fois, c’était de transposer une expérience sportive en expérience artistique.

Dans la lumineuse salle du rez-de-chaussée du Musée des beaux-arts de Sherbrooke, elle a en quelque sorte « redessiné » l’espace. À l’aide de ruban blanc collé au sol, elle a recréé un terrain de soccer en petit format. Il fallait ensuite faire vivre l’original aménagement. Un trio féminin d’athlètes du Vert & Or a été invité à venir y jouer du pied et du ballon, le temps d’une captation vidéo et d’une séance de photos pendant lesquelles l’artiste sherbrookoise a voulu capturer la beauté du jeu et des mouvements.

Les images, en grand format, sont affichées au fond de la salle, derrière l’espace terrain de jeu où les visiteurs peuvent s’amuser à botter (gentiment) le ballon qui patiente sur place. Plus loin, derrière un immense panneau vert qui rappelle le terrain extérieur, un écran permet de visionner une vidéo avec les trois sportives en action, dans le lieu même où on se trouve. Des images du lieu en transformation figurent aussi dans le court film d’art.

Expérience immersive 

Dans tout ça, le visiteur n’a pas l’impression d’être simple spectateur. Dès qu’on franchit la large porte vitrée, les bruits de ballons nous accueillent. On se sent un peu comme dans une palestre, un après-midi d’entraînement. 

« J’avais vraiment en tête de créer une expérience immersive. Étant donné que le soccer est un univers que je connais de l’intérieur, il y a une partie de la création qui s’est faite de façon très intuitive. Après ça, j’ai travaillé pour en faire un tout conceptuel. Chaque détail est pensé et réfléchi pour être cohérent avec le propos », dit celle qui est aussi coordonnatrice du certificat en arts visuels à l’Université de Sherbrooke.

Vous voulez y aller?

FootMuséum

Josianne Bolduc 

Musée des beaux-arts de Sherbrooke

Jusqu’au 2 février 2020