Le grand gagnant du Prix Orford Musique 2018 recevra une bourse complète pour un séjour de deux semaines à l’Académie Orford Musique 2019, une invitation à participer au Festival Orford Musique 2019, une séance photo professionnelle, une séance d’enregistrement, une rencontre privée avec des professionnelles du milieu, des occasions de concerts ainsi qu’un prix de 10 000 $ en argent, remis par la municipalité du Canton d’Orford, partenaire officiel du Prix Orford Musique 2018.

Finale du Prix Orford Musique 2018

Orford Musique a dévoilé hier les noms des cinq finalistes du 3e Prix Orford Musique, dont les demi-finales se terminaient mercredi. Les candidats retenus sont Mehdi Ghazi (piano, Université de Montréal, Canado-Algérien), Jocelyn Lai (piano, CUNY Graduate Center, Canadienne), Noah Lee (violoncelle, Juilliard School of Music, Américain), Gabriel Martins (violoncelle, University of Southern California, Américain) et James Palmer (piano, Indiana University Bloomington, Américain). Les quatre premiers ont été retenus par le jury et le dernier, sauvé par le public. Les cinq jeunes musiciens monteront à nouveau sur scène ce vendredi 10 août à 20 h pour une dernière prestation lors de la grande finale.

Le grand gagnant du Prix Orford Musique 2018 recevra une bourse complète pour un séjour de deux semaines à l’Académie Orford Musique 2019, une invitation à participer au Festival Orford Musique 2019, une séance photo professionnelle, une séance d’enregistrement, une rencontre privée avec des professionnelles du milieu, des occasions de concerts ainsi qu’un prix de 10 000 $ en argent, remis par la municipalité du Canton d’Orford, partenaire officiel du Prix Orford Musique 2018.

Des prix sont également prévus pour les 2e et 3e places ainsi que pour le Coup de cœur du public.

+

C’est parti pour les Les 16es Correspondances d’Eastman

La porte-parole des 16es Correspondances d’Eastman, l’auteure et chanteuse Stéphanie Boulay (notre photo), a officiellement lancé l’événement hier au parc du Temps qui passe. La cérémonie a été ponctuée par la lecture des textes primés lors du concours d’écriture des écoles primaires Val-de-Grâce et Brassard/Saint-Patrice. Un spectacle de David Goudreault a suivi en soirée au Cabaret Eastman. Une trentaine d’activités seront présentées jusqu’à dimanche dans la municipalité. À lire demain dans La Tribune, un compte rendu du spectacle Le poids de la neige, avec le quatuor Claudel-Canimex et le romancier Christian Guay-Poliquin.

+

La petite boutique des horreurs  à Stanstead

La compagnie Borderline Players présente, du 10 au 12 août et du 17 au 19 août, l’adaptation en comédie musicale du film Little Shop of Horrors (La petite boutique des horreurs).

Inspiré du film du même nom produit en 1960, Little Shop of Horrors a été conçue par le scénariste Howard Ashman et le compositeur Alan Menken (les créateurs de La petite sirène, La Belle et la Bête, Aladdin), qui l’ont présentée off-off-Broadway en 1982. Le spectacle est rapidement devenu une pièce culte du théâtre musical américain. 

Afin de maintenir l’aspect international du lieu de présentation (l’opéra Haskell, pourvu d’une ligne noire sur le plancher démarquant la frontière qui sépare le Canada et les États-Unis) et de la compagnie (fondée et gérée par des citoyens des pays voisins), la distribution se compose d’artistes américains et canadiens. Quatre musiciens complètent l’équipe.

Les représentations auront lieu à 19 h 30, sauf celles du dimanche (14 h). Entrée : 15 $ (12 $ pour les étudiants et les aînés). Billets en vente au Musée Colby-Curtis de Stanstead, en ligne sur le site de Catamount Arts et à l’entrée lors des représentations.