L’auteure Marie-Soleil Roy et l’illustratrice Gabrielle Grimard ont lancé jeudi le livre Écris amour, qu’elles ont créé avec la collaboration des élèves de l’école Eymard.

Fais-moi un livre, Écris amour

Les enfants de l’école primaire Eymard ont vécu une expérience hors du commun cette année : celle de la naissance d’un livre. Aujourd’hui, grâce l’auteure Marie-Soleil Roy et à l’illustratrice Gabrielle Grimard, ils cosignent le livre Écris amour, une œuvre de fiction axée sur le vivre-ensemble.

Grâce au programme « artiste à l’école » du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, les deux femmes ont réalisé une résidence de huit semaines à l’école Eymard, là où le vivre-ensemble prend tout son sens. En effet, plus de 15 élèves fréquentant l’école sont d’origine syrienne ou afghane, ce qui plonge l’ensemble des élèves dans une toute nouvelle réalité.

Nourries par les enfants et leurs expériences, les deux artistes ont entrepris plusieurs ateliers et rencontres avec les classes.

« Surtout vous avez su partager avec moi cette grande ouverture à l’autre, cette façon précieuse que vous avez d’accueillir ces petits êtres humains du monde », a écrit Marie-Soleil Roy dans sa dédicace aux élèves.

La touchante œuvre raconte ainsi l’histoire d’un jeune garçon qui a dû quitter son pays. « Comme souvenir, il emporte avec lui le mot amour et un petit bout de craie blanche », lit-on à l’arrière du livre.

À travers le dessin, il embrasse peu à peu sa nouvelle terre d’accueil et son nouvel entourage, tissant des liens avec une jeune camarade.

Isabelle Desmarais, enseignante à l’école Eymard, a été responsable de la réalisation du projet. « Quand j’affichais la feuille dans le salon du personnel disant que Marie-Soleil ou Gabrielle venait, les professeurs ne perdaient pas de temps pour inscrire leur classe », se réjouit-elle.

C’est non seulement les idées de ces jeunes esprits qui ont servi à la création du livre, mais aussi leurs dessins. Gabrielle Grimard a réalisé les illustrations à même la bibliothèque de l’école, où les jeunes pouvaient l’observer, discuter ou dessiner avec elle.

Une panoplie d’éléments dessinés par les élèves ont été rassemblés pour tapisser quelques pages du livre. Leurs dessins à la craie sur papier noir évoquent ainsi le sol d’une cour d’école, où les imaginaires se laissent emporter et les amitiés se tracent.

« C’est un privilège d’avoir eu deux artistes dans l’école. L’accès à la culture en milieu scolaire est de plus en plus difficile », a partagé Mme Desmarais. Si la démarche n’a pas été évidente pour obtenir la subvention, elle ne regrette en rien les efforts qu’elle y a mis.

Ensemble, l’auteure et les élèves ont en plus écrit une chanson, intitulée Un petit garçon sur la terre et qui porte sur le même thème. Au lancement du livre, auquel tous ont participé jeudi, les enfants de premier cycle ont interprété le fruit de cette collaboration. Une mère d’élèves a accompagné le chœur à la guitare, pendant que Mme Desmarais y ajoutait sa touche au violon.

Le petit bijou d’une trentaine de pages a été offert en cadeau aux 158 familles qui fréquentent l’école Eymard. En écrivant à la maison d’édition, celles-ci pourront également obtenir la version audio du livre, sur laquelle les voix des élèves peuvent être entendues.