La Tribune
Les danseurs Nicholas Bellefleur et Cai Glover
Les danseurs Nicholas Bellefleur et Cai Glover

Embrasser sa différence

Karine Tremblay
Karine Tremblay
La Tribune
Hélène Blackburn se souvient avec précision de l’audition de Cai Glover. C’était un froid matin de janvier. Le danseur était arrivé avec quelques minutes de retard, son épaisse tuque vissée sur le coco. En enlevant celle-ci pour se mettre en mouvement, l’interprète avait dévoilé l’appareillage qui l’aidait à entendre. Rien pour refroidir l’intérêt de la fondatrice et directrice de la compagnie Cas Public. La vidéo fournie par Cai était plus que convaincante et, avec un assistant souffrant d’acouphènes importants et une danseuse avec des problèmes d’audition, la chorégraphe avait l’habitude de ne pas s’arrêter aux limites de l’oreille des uns ou des autres.