Heidi Spector est ravie de l'installation de ses oeuvres à la Galerie d'art du Centre culturel de l'Université de Sherbrooke.  « L'éclairage ici est magnifique! C'est l'endroit le plus incroyable que j'ai vu jusqu'ici! »

Du bonheur en lignes et en couleurs

Les couleurs et les lignes créent du bonheur chez la peintre Heidi Spector. C'est dans le but de partager ce beau bonheur qu'elle explore l'art géométrique.
L'artiste montréalaise crée des oeuvres en appliquant des bandes de peinture acrylique multicolores sur des panneaux de bouleau russe qu'elle recouvre de résine. Cela donne à ses oeuvres une surface brillante où les couleurs vibrent les unes contre les autres. Les motifs sont des bandes verticales et horizontales.
« Au début de ma pratique, je ne voulais pas faire quelque chose lié aux émotions. Mais finalement, les gens se sont mis à réagir à mes toiles, ils me disaient qu'ils ressentaient un sentiment d'optimisme et de joie en regardant mes toiles », se souvient Heidi Spector.
Il faut dire qu'elle s'inspire beaucoup de la musique. Lorsqu'elle crée dans son atelier, attention à vos oreilles. Ça vibre fort! « Le titre de mes oeuvres réfèrent à la musique d'artistes comme Duke Ellington, Roxy Music, Amy Winehouse, DJ Tiesto et David Bowie », soutient-elle.
Une exposition de l'artiste est en cours à la Galerie d'art du Centre culturel de l'Université de Sherbrooke. Mme Spector est d'ailleurs ravie de la façon dont la galerie a rendu hommage à ses oeuvres. « L'éclairage ici est magnifique! C'est l'endroit le plus incroyable que j'ai vu jusqu'ici! » s'est-elle exclamée, tout sourire, en entrant.
Paris, Mexico, New York
Mais ce n'est pas qu'à Sherbrooke que ses formes pleines de couleurs font vibrer les coeurs et éveiller des sourires en ce moment : les oeuvres de Heidi Spector sont exposées à Houston au Texas - elle est revenue depuis peu du vernissage - et le seront bientôt à Mexico City. Ses oeuvres ont aussi déjà voyagé dans des galeries de Londres, Paris et Los Angeles.
Et enfin, la galerie Margaret Thatcher Projects de New York lui prépare une exposition en solo cet automne.
« C'est un grand projet et je suis très fière. Présentement, je suis dans un blitz pour faire plusieurs oeuvres pour compléter l'exposition », soutient-elle.
Pour compléter une toile, il lui faut environ un mois, mais à temps partiel. En effet, elle travaille toujours sur plusieurs oeuvres à la fois. « Je travaille selon mes inspirations, selon mes envies de musique », dit-elle en riant.
La peintre est-elle fière de sa carrière? Oui, elle ne peut pas s'en cacher. « J'ai travaillé fort. Ce n'est pas facile d'être une artiste. Il y a six ans, Margaret Thatcher (eh oui, elle a le même nom que l'ancienne première ministre du Royaume-Uni) m'a invitée dans une exposition à sa galerie de New York et ç'a été un succès. Et quand vous avez du succès à New York, c'est certain que ça aide à faire décoller votre carrière. Mon succès est une question de travail et de persévérance », soutient Mme Spector.
Vous voulez y aller?
Optique/Optics
Heidi Spector
Galerie d'art du Centre culturel de l'Université de Sherbrooke
Jusqu'au 20 mai