Xavier Dolan

Dolan, Giroux et Pilote retournent au TIFF

Le très attendu film en anglais de Xavier Dolan aura sa première mondiale au Festival de cinéma de Toronto (TIFF). Les nouveaux longs métrages de Maxime Giroux, de Sébastien Pilote et de Renée Beaulieu, qui y sera pour une première fois, ont, eux, été retenus en sélection officielle. L’évènement dévoilait mercredi matin les 19 films canadiens ajoutés à la programmation qui seront présentés du 6 au 16 septembre.

The Death and Life of John F. Donovan, de Dolan, est un ajout-surprise à la programmation du (TIFF), dévoilé après les autres. Le nouveau long métrage du réalisateur prodige, d’abord pressenti à Cannes puis à Venise, aura donc sa première mondiale au Canada.

Le célébré réalisateur a longtemps laissé mijoter son premier film en anglais, avec des vedettes américaines comme Kit Harington, Natalie Portman et Susan Sarandon. Il a même retranché le rôle tenu par Jessica Chastain. Il met en scène un jeune acteur (Jacob Tremblay) qui se remémore la correspondance jadis entretenue avec une vedette de la télévision américaine, de même que l’impact que ces lettres ont eu sur leurs vies respectives. 

Projet le plus ambitieux du jeune cinéaste, le drame était doté d’un budget de 35 millions $. On peut s’attendre à une sortie cet automne.

La grande noirceur de Giroux (Felix et Meira, meilleur film canadien au TIFF en 2014), en première mondiale, et La disparition des lucioles de Pilote (Le démantèlement) font partie de la section Cinéma mondial contemporain, tout comme Les salopes ou le sucre naturel de la peau de Beaulieu (Le garagiste), en première mondiale.

Peu d’informations ont circulé sur le nouveau long métrage de Giroux. Le TIFF le décrit comme une allégorie absurde à propos d’un aspirant acteur coincé dans une société dysfonctionnelle dominée par un leader fasciste «fantôme»… 

Par contre, on sait très bien que le deuxième film de Beaulieu est à propos de Marie-Claire (Brigitte Poupart), une chercheuse en dermatologie qui entreprend un nouveau projet de recherche scientifique sur les cellules dermiques et la sexualité quand des évènements imprévus viennent perturber sa vie professionnelle, familiale et intime. 

La chute de l’empire américain de Denys Arcand aura aussi droit à une présentation spéciale.

Les courts métrages

Après sa présentation au Festival de Cannes, il était logique que Le sujet de Patrick Bouchard fasse partie des 24 courts métrages retenus par le TIFF. 

Même chose pour Fauve de Jérémy Comte qui a remporté le prix spécial du jury au prestigieux festival de Sundance et d’autres récompenses dans les quelque 50 festivals où il a été présenté. Fauve pourrait bien se retrouver aux Oscars pour le meilleur court de fiction.

Dans la sélection, on retrouve aussi une délégation féminine avec Emptying the Thank de Caroline Monnet; Amies de Marie Davignon; Si ce n’est pas de l’amour de Luiza Cocora; Les petites vagues d’Ariane Louis-Seize et Mon Boy de Sarah Pellerin.