La salle de diffusion destinée à un public jeunesse est projetée à côté du Centre des arts et de la scène Jean-Besré, au coin des rues du Dépôt et Wellington Sud.
La salle de diffusion destinée à un public jeunesse est projetée à côté du Centre des arts et de la scène Jean-Besré, au coin des rues du Dépôt et Wellington Sud.

Dix propositions pour la salle intermédiaire

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Dix propositions valides ont été déposées à la Ville de Sherbrooke pour la construction d’une salle de spectacle destinée à un public jeunesse. Les litiges entourant le lieu de diffusion et ayant forcé la tenue d’un deuxième concours d’architecture n’ont visiblement pas découragé les participants.

Décalé en raison de la pandémie de COVID-19, le processus devant mener à la construction du bâtiment, au coin des rues Wellington Sud et du Dépôt, suit malgré tout son cours. En date du 4 mai, onze propositions avaient été déposées à la Ville. Un comité évaluant la conformité des candidatures a réduit à dix le nombre de projets toujours admissibles.

Si, à l’origine, les finalistes devaient être connus le 20 mai, il faudra maintenant attendre à la mi-juin pour qu’un jury révèle l’identité des quatre finalistes. Ceux-ci auront l’été pour préparer leur concept, si bien que le lauréat devrait être sélectionné en octobre, soit un mois après la date prévue initialement. L’inauguration du bâtiment est espérée en 2022.

La conseillère du district du Lac-des-Nations, Chantal L’Espérance, affirme que les élus sont tenus à l’écart du processus pour assurer sa neutralité. « Je suis contente de savoir que le projet suscite de l’intérêt que nous aurons du choix, surtout que là, il ne faut pas manquer notre coup. Nous devons être réalistes dans la réalisation de ce projet. J’ai toujours dit que ce serait la locomotive pour ce secteur. »

Mme L’Espérance a une pensée pour Côté Scène, qui travaille à la réalisation de ce projet depuis plusieurs années. « Ces gens sont un modèle de résilience. Ils ont toute mon admiration de défendre la culture à ce point. »

Rappelons que la Ville a résilié le contrat avec le consortium ayant remporté un premier concours d’architecture en raison d’un litige concernant les coûts du projet.

À l’origine, le budget de la salle intermédiaire était de 8,5 M$. La Ville de Sherbrooke aura, à la fin du projet, dépensé au moins 1,7 M$ de plus, soit 744 200 $ pour des fonds dépensés dans le premier concours d’architecture et 943 400 $ pour l’indexation des dépenses. Cette majoration du budget n’est pas admissible à une aide financière des gouvernements.