Jean-Pierre Harel est le fondateur de l'Académie de musique ancienne.

Deuxième édition de l'Académie de musique ancienne de Saint-Camille

Unique dans ce créneau musical, l'Académie de musique ancienne de Saint-Camille (AMAC) vient compléter la formation musicale particulièrement riche en Estrie.
Du 16 au 18 juin, musiciens professionnels et amateurs de haut niveau pourront suivre une formation donnée par de fins connaisseurs en la matière. Le tout sera ponctué d'activités publiques gratuites pour le public.
L'AMAC accueille des participants d'un peu partout au Québec, car à l'exception des programmes des Universités McGill et de Montréal, on ne retrouve nulle part ailleurs une telle effervescence pour la formation professionnelle en musique du 12e et 13e siècle.
La soprano Suzie Leblanc, le flûtiste Francis Colpron, le violoniste Olivier Brault, Margaret Little à la viole de gambe et Hank Knox au clavecin joindront leurs forces pour offrir des classes de maîtres, des classes de musique de chambre et des prestations publiques.
Pour tous, le 16 juin à 20 h, au P'tit Bonheur, aura lieu une soirée gratuite de danse médiévale animée par Femke Bergsma, accompagnée des musiciens-professeurs de l'AMAC et membres de l'ensemble Les Boréades de Montréal.
Le samedi 17 juin, au Centre Le Camillois, l'ensemble Les Boréades offrira un concert autour de certains compositeurs phares, soit Vivaldi, Bach et Haendel. Celui-ci s'inscrit dans le cadre des Concerts de la Chapelle dirigés par Jean-Pierre Harel.
Finalement, le 18 juin à 15 h, les participants de l'AMAC donneront un concert gratuit pour le grand public.