Véronique Drouin

Deux Sherbrookoises en lice

Deux Sherbrookoises sont en lice pour les prochains prix littéraires du gouverneur général. La poétesse d'origine sherbrookoise Louise Dupré se retrouve parmi les cinq finalistes de la catégorie poésie grâce à La main hantée (Noroît), tandis que Véronique Drouin s'illustre en littérature jeunesse avec L'importance de Mathilde Poisson (Bayard Canada), qui traite notamment de la thématique du suicide.

Pour Louise Dupré, il s'agit de sa cinquième nomination aux Prix du gouverneur général, qu'elle a d'ailleurs remporté en 2011. Elle a aussi gagné le prix Alfred-DesRochers en 1984.

Dans la catégorie des romans et nouvelles, Virginie Blanchette-Doucet (117 Nord), Mylène Bouchard (L'imparfaite amitié), Michael Delisle (Le palais de la fatigue), Christian Guay-Poliquin (Le poids de la neige) et Stéphane Larue (Le plongeur) sont les cinq finalistes de langue française.

Chaque finaliste recevra 1000 $ alors que les lauréats, qui seront connus le 1er novembre, profiteront de 25 000 $.

Louise Dupré