Le groupe Bears of Legend lance le bal et présente le 20 juin le premier spectacle de la série virtuelle <em>Meilleur en salle</em> initié par le Réseau Centre.
Le groupe Bears of Legend lance le bal et présente le 20 juin le premier spectacle de la série virtuelle <em>Meilleur en salle</em> initié par le Réseau Centre.

Des spectacles virtuels en direct

Sherbrooke — Dix-sept diffuseurs membres du Réseau Centre lancent le projet Meilleur en salle, qui offrira aux amateurs de musique une série virtuelle de cinq spectacles, chacun capté dans un établissement différent. 

En Estrie, le Théâtre Granada, le Centre d’art de Richmond, le Pavillon des arts de Coaticook, le Petit Bonheur de Saint-Camille et le Carré 150 de Victoriaville font partie des partenaires de ce nouveau projet, né dans l’attente d’une éventuelle relance du milieu des arts vivants. 

Le choix des salles de spectacles s’effectuera de manière aléatoire en fonction des propositions faites par les différents diffuseurs, avec le souci de laisser place à chacune des régions où se trouvent les salles participantes. 

« Nous tentons de la jouer très équitable et objectif. L’équité est l’une de nos valeurs de bases, donc la pige au hasard par région est la meilleure option pour nous », précise la directrice générale de Réseau Centre, Brigitte Messier.

Cette dernière ajoute qu’elle souhaite aussi choisir les artistes en prestations virtuelles en fonction des lieux pigés pour la captation. Ceci afin d’éviter que les artistes aient à effectuer des déplacements déconseillés, selon les dernières directives du gouvernement.

Directrice générale et artistique du Théâtre Granada, Suzanne-Marie Landry mentionne qu’elle participe à la série virtuelle pour vivre l’expérience avec le Réseau Centre, mais aussi pour éventuellement offrir un service de diffusion hybride.

« Avec le Réseau Centre, nous voulions lancer un projet de spectacle virtuel pour nous permettre justement de continuer notre métier, soit la diffusion, explique-t-elle. Lorsque nous pourrons accueillir, à capacité limitée, des spectateurs dans nos salles, nous aimerions vendre une partie des billets pour une diffusion en ligne, et l’autre pour une diffusion en salle. »

Cette façon de faire serait une manière temporaire, pour les diffuseurs de spectacles, d’obtenir « une salle comble » malgré l’actuel contexte pandémique.

Bears of Legend lance le bal

Le premier spectacle de la série mettra en vitrine le septuor Bears of Legend, qui présentera un spectacle inédit tiré de son premier album, Good Morning Motherland.

La prestation du groupe se déroulera dans la salle du Moulin Michel de Gentilly, situé à Bécancour. 

Après cette soirée, la série virtuelle se poursuivra dans une autre région du Québec, qui reste encore à déterminer.

Partout, la formule sera la même. 

« Les gens achèteront un billet sur la plateforme Lepointdevente.com, une billetterie en ligne qui s’est réinventée pendant la pandémie en se lançant dans la diffusion numérique », explique la codirectrice du Centre d’art de Richmond, Marie-Eve Bourdages.

Les détenteurs de « billets » obtiendront alors un lien pour accéder à la plateforme en ligne du spectacle, en direct. Celui de Bears of Legend aura lieu le 20 juin prochain à 20 h 30.

Les spectateurs peuvent s’attendre à une prestation de qualité professionnelle, à un prix abordable. 

Comme l’indique Marie-Eve Bourdages, le but est de présenter un spectacle avec un technicien sonore, un éclairagiste et toute une équipe technique, à l’image de ce qui se fait lors d’un spectacle traditionnel. 

On vise un résultat optimal et professionnel, qui ne se compare pas aux vidéos amateures créées avec les moyens du bord.

« En salle, le spectacle ne commence pas instantanément. On reproduira ça. Il y aura un deux à trois minutes d’ambiance avec des images captées qui refléteront l’ambiance », souligne la directrice générale de Diffusions Plein Sud, Sarah Chevarie, à propos du spectacle de Bears of Legend. 

Ça vous intéresse? lepointdevente.com