Annie Villeneuve

Des souvenirs du Saguenay à Piopolis

Annie Villeneuve chante Noël chez moi depuis 2010, l’année où cette auteure-compositrice-interprète née à Jonquière, au Saguenay, a créé cette chanson, laquelle est aussi devenue le titre de son album de Noël. Ce sera également le thème de son concert au Festival Saint-Zénon de Piopolis.

« C’est devenu ma chanson préférée! s’exclame-t-elle. Elle raconte mes traditions. Les souvenirs heureux de mon enfance, je les revis chaque fois que je la chante, et je les partage, grâce aux images claires et précises que j’y ai placées. Quand je parle de tourtière, par exemple, je regarde le public et je vois des choses dans les yeux de chacun, n’importe où. »

« J’adore le temps des Fêtes, la chaleur qui vient avec, la nostalgie, ajoute-t-elle. C’est un temps d’introspection pour moi, c’est drôle, simple et grandiose à la fois! Où que je sois, même en spectacle, ça devient Noël chez moi! »

Elle parle aussi des autres chansons, du moins quelques-unes, qu’elle aura le plaisir d’interpréter. « Je ne peux pas passer à côté de l’Ave Maria (c’est traditionnel, ça aussi), de Merry Christmas (War Is Over), 23 décembre, Marie-Noël et Glory Hallelujah! » énumère-t-elle avec entrain.

Annie Villeneuve préfère écrire les paroles et musiques de ses chansons, la plupart du temps. Mais elle ne se gêne pas pour interpréter celles d’autres artistes.

« Écrire des chansons, c’est comme un don de soi, et c’est un apprentissage qui n’est pas simple. Je travaille parfois avec un collaborateur généreux. On écrit à deux. J’essaie de bien m’entourer. Faire des albums, ça rend plus mûr. Au contact des autres, on devient meilleur! »

« J’écris souvent à propos de l’amour, l’amitié, les relations de famille, et ma petite fille m’inspire également. J’écris beaucoup par rapport à ce que je vis, je réfléchis beaucoup, j’aime créer de l’émotion chez les gens qui viennent m’écouter chanter. Chaque événement m’inspire. »

Seize ans après Star Académie

C’est gravé dans l’esprit de plusieurs : Annie Villeneuve a fait partie de la première édition de Star Académie, en 2003. « Il y a encore des gens qui m’en parlent, chaque jour. On dirait qu’on a ça en commun, le public et moi. Ça a complètement changé ma vie. C’était un rêve, tout à coup une nouvelle vie, avec de nouveaux paramètres. J’ai déménagé, et ce fut un gros défi. Mais dès le point de départ à la télévision, il m’a été permis d’apprendre avec les grands de ce métier. Et j’ai appris! »

Même si elle était très jeune, Annie Villeneuve avait déjà de l’expérience, puisqu’à 16 ans, elle a fait partie de la troupe Québec Issime, en 2000, pendant deux ans. Elle a lancé son premier album solo en 2005, qui portait le titre Quand je ferme les yeux, certifié or après seulement deux mois.

« C’est une question de confiance et de faire confiance. On n’a pas le choix, en équipe, de travailler fort. J’ai été chanceuse : les nouvelles idées, j’avais ça dans le sang. Je chante depuis que j’ai huit ans, dans une famille de chanteurs. J’ai fait des concours de chant, puis j’ai joint des chorales. J’ai toujours travaillé fort. Je bookais moi-même mes spectacles. C’était très formateur! »

Sixième album

Annie Villeneuve a été très souvent sélectionnée aux différents galas de l’ADISQ, pendant plusieurs années d’affilée. Elle n’a jamais remporté de Félix. « Vous attendez quoi? s’est-elle déjà fait demander. C’est toujours intéressant d’être nommée, mais ce n’est pas un but non plus, a-t-elle rétorqué. Je ne fais pas ce métier pour gagner à l’ADISQ. Mon critère à moi, c’est surtout d’assurer des présences à mes spectacles. »

Et les succès dont elle est la plus fière? « Ma chanson Tomber à l’eau, mon premier extrait radio. Elle a une place importante dans ma carrière. Il y a la chanson Un ange qui passe, que j’aime beaucoup, parce que les gens veulent que je la chante, et ils chantent toujours beaucoup avec moi, je trouve ça beau! Ce sont les deux chansons qui me viennent en tête en premier. »

Elle travaille actuellement sur ce qui sera son sixième album. « Je le fais avec de nouveaux partenaires. J’écris de nouvelles chansons, tranquillement, sans aucune pression. Je compose tout en étant avec ma fille », conclut-elle.


Vous voulez y aller ?

Noël chez moi

Annie Villeneuve

Samedi 7 décembre 2019, 19 h 45

Église Saint-Zénon, Piopolis

Admission générale : 35 $