Regard sur cinq trésors issus de la toute neuve bordée littéraire des Fêtes.

Des livres de Noël pour déjouer l’attente

Décembre est riche de mille rituels à faire en famille, mais pour meubler l’attente et nourrir le rêve, on peut plonger le nez dans les perles livresques qui fleurissent à l’approche de Noël. Regard sur cinq trésors issus de la toute neuve bordée littéraire des Fêtes.

*** 1/2
Un Noël pour le loup
Thierry Dedieu
Seuil
48 p.

Parce qu’il n’a jamais connu les joies d’un Noël heureux, le grand méchant loup invite ses voisins à célébrer avec lui. Mais toute la ménagerie forestière craint de se retrouver au menu et personne ne se pointe au réveillon. Le maigrichon vilain pourrait désespérer de passer, encore une fois, une tristounette soirée en solo. Il décide de déjouer son désappointement en feignant la joie et la présence de convives. Album très grand format, ce magnifique ouvrage porte la griffe de Thierry Dedieu, habile conteur qui refait la preuve qu’il sait viser juste en littérature enfantine.

L’avis des enfants : « Ce n’est pas une histoire de Noël comme on en lit d’habitude. C’est un récit assez triste, quand même. Mais même si le loup est seul, il réussit à se créer un joyeux Noël. Les dessins sont beaux, ils sont aux couleurs de l’automne et de l’hiver. »

****
Elvis et l’homme
au manteau rouge
Ole Könnecke
La Martinière
40 p.

C’est le 24 décembre et Elvis (qui arbore l’emblématique coupe de cheveux de l’icône du rock’n roll) s’apprête à passer un beau Noël de congé. Mais un étrange gros monsieur en habit rouge percute le poteau d’électricité avec son traîneau. Mécontent, Elvis aide quand même l’étranger sans jamais deviner qui il est. Comble de bizarrerie, les autres villageois ne sont pas plus perspicaces. Avec son histoire rigolote et ses illustrations façon BD, voilà un bouquin qui plaira autant aux parents qu’aux enfants.

L’avis des enfants : « L’histoire est très drôle. Que personne ne reconnaisse le père Noël, ça fait beaucoup rire, mais le personnage le plus marrant, c’est le grand-père qui oublie tout. Les illustrations sont simples, mais réussies : on distingue bien les différentes émotions des personnages. »

*** 1/2
Affectueusement, père Noël
Martha Brockenbrough
Scholastic
32 p.

Immanquablement, ce jour-là arrive : est-ce que le père Noël existe? Est-ce que, vraiment, en une nuit, il arrive à faire le tour de toutes les chaumières, même celles sans cheminée? Les questions, légitimes, sont celles que se pose la jeune Lucie. Pourquoi ton écriture ressemble-t-elle à celle de ma mère? lui demande-t-elle cette année dans sa lettre. La réponse, franche, dit tout. Sans pour autant briser la magie. En résulte une belle histoire sur le pourquoi et le comment du légendaire bonhomme à barbe, qu’on prendra toutefois soin de lire seulement avec les enfants assez grands pour présumer que le père Noël n’existerait pas sans des complices dans chaque maison.

L’avis des enfants : « Il ne faut ab-so-lu-ment pas lire ce livre avec des enfants trop petits, ça risquerait de gâcher la magie de Noël pour eux. Par contre, les plus vieux aimeront cette histoire-là et ouvrir les vraies lettres qui se trouvent dans les pochettes. »

***
Lettres timbrées au père Noël Élisabeth Brami
Talents hauts
40 p.

Tout le monde sait ça : le trésor dans la boîte enrubannée n’est parfois pas celui auquel on s’attendait. Au lendemain de Noël, il faut parfois gérer la déception. À plus forte raison quand on s’appelle père Noël. Rempli de « lettres de réclamation » écrites par des enfants de partout, ce savoureux recueil signé par une psychologue-psychopédagogue ouvre la porte à la réflexion. On s’amuse en découvrant tous ces cadeaux ratés, mais on réfléchit aussi ensemble à la consommation, aux jouets stéréotypés, à la valeur de l’argent.

L’avis des enfants : « C’est une bonne idée de sujet. Certaines lettres sont tristes, d’autres sont drôles. Même s’ils n’ont pas aimé leur cadeau, plusieurs enfants restent polis avec le père Noël, mais d’autres le sont moins et parfois, c’est trop. Avec ses couleurs colorées, le livre est attrayant, mais parfois aussi un peu étourdissant. »

***
Le petit renne de Noël
Nicola Killen
Scholastic
32 p.

Ollie entend le tintement des clochettes au cœur de la nuit. Dans la forêt tout près, elle rencontre un renne perdu. La petite et l’animal traverseront ensemble le ciel étoilé, faisant de ce Noël le plus mémorable qui soit. Une histoire simple, des illustrations jolies comme tout, un peu de magie : tout est là pour un agréable moment de lecture avec les très jeunes enfants, mais les plus grands, eux, s’ennuieront peut-être.

L’avis des enfants : « Ce livre très mignon s’adresse vraiment aux tout-petits, mais il est agréable à feuilleter, parce que les illustrations sont belles. Le plus amusant, c’est de lire tout haut les sons qu’entend Ollie. »