À l’occasion du projet Cultures croisées : l’art et la terre, René Théberge et Josiane Lessard ont accueilli Vivianne Leblanc (à droite) à la Bergerie en herbe, leur ferme éducative de Compton.

Des créations «articoles»

Sous la direction de la Maison des arts Saint-Laurent de Compton, quatre artistes de la région sont allés vivre chez autant de producteurs du secteur agroalimentaire au cours de l’été, pour en apprendre plus sur leur réalité et traduire leur séjour en créations. Les œuvres nées de ce mariage inhabituel seront exposées à partir du 20 septembre.

Telle est la nature de l’initiative Cultures croisées, mise sur pied en collaboration avec les Comptonales, et qui a comme objectif de susciter une rencontre entre artistes estriens et producteurs agricoles de Compton. Les créateurs ont ainsi passé une semaine chez le producteur avec qui ils étaient jumelés, pour partager l’expérience des éléments essentiels de leur vie, s’inspirer des paysages de leur terre, apprivoiser la faune et la flore, avant de traduire leur immersion dans de nouvelles œuvres.

« La première étape était de créer des croisements entre des personnes qui vivent des réalités différentes, explique Patricia Pleszczynska, copropriétaire de la Maison des arts Saint-Laurent. Les résidences sont maintenant terminées et les œuvres sont presque toutes prêtes. »

L’artiste photographe et illustratrice Caroline Mongeau a fait son séjour aux Délices de Compton, la pastelliste Vivianne Leblanc était jumelée avec la Bergerie en herbe, la photographe Nadia Loria Legris a séjourné aux Grands Potagers et le peintre à l’acrylique Jean-François Quirion a été associé à la Ferme Diane et Victor Blais.

« Les producteurs ont fait preuve d’ouverture et de candeur, poursuit l’instigatrice du projet. Les artistes ont été très bien reçus à la ferme et tous ont vécu une expérience enrichissante. Leur séjour dans ce monde méconnu leur a permis de mieux comprendre la réalité des producteurs agricoles, leurs vies et l’importance de leur travail. Les producteurs en ont appris beaucoup sur les artistes aussi. Tous partagent un élément commun, soit celui d’être des créateurs, que ce soit d’œuvres d’arts ou de nourriture. »

L’artiste et photographe Caroline Mongeau (à gauche) a été jumelée à Pauline Samson des Délices de Compton.

« Le travail des artistes consistait à présenter quelque chose de familier sous un nouveau regard », ajoute Patricia Pleszczynska.

L’exposition sera composée d’œuvres diversifiées, étant donné les différents champs de création des participants. Elle sera présentée les fins de semaine, du 20 septembre au 13 octobre à la Maison des arts Saint-Laurent.

Un moment avec la relève

Les quatre artistes participants ont aussi tous passé une demi-journée avec les enfants du camp de jour de Compton, afin de les initier à la création artistique.

« Le deuxième volet du projet était de permettre aux jeunes du camp de jour de Compton de profiter des connaissances de nos artistes. Ces derniers ont eu bien du plaisir à partager leurs connaissances avec eux et les jeunes ont réalisé une œuvre collective qui fera partie de l’exposition », conclut Patricia Pleszczynska.