Sylvain Cossette

Des Accords de Cossette cet automne

Deux ans après la sortie de l'album Le jour d'après, Sylvain Cossette lancera un nouveau bouquet de chansons originales cet automne. Accords sera un album « très centré sur les guitares, avec une ambiance acoustique », a confié le chanteur, en promotion lundi à Sherbrooke pour sa tournée Rétrospective qui fera halte au Théâtre Granada le 8 mars.
La parution d'Accords sera suivie d'une tournée d'une quarantaine de dates, dans des salles plus intimes qu'il n'a pas visitées depuis longtemps. « Cette tournée allégée me permettra d'aller où je ne pouvais pas avec mon camion de 53 pieds. Ce sera un retour à quelque chose de plus petit, après la période 70's, qui m'a amené à jouer devant 80 000 personnes sur les plaines d'Abraham. »
Contrairement à Mario Pelchat et Laurence Jalbert, qui ont annoncé qu'ils cesseront de graver des disques à cause de la crise qui secoue l'industrie musicale, Sylvain Cossette envisage de continuer à répandre des rondelles argentées dans la nature. Celui qui a vendu un million de disques en 25 ans de carrière croit toujours en la pertinence de l'objet.
« «Tant qu'il y a de l'espoir, il faut espérer», chantait Oscar Thiffault. Tant qu'il y a des magasins qui mettront mes disques sur leurs tablettes, tant que des gens iront en acheter, je ferai des disques, assure celui qui se considère tout de même comme un privilégié de pouvoir encore trouver sa place dans les discothèques des Québécois. C'est sûr qu'il y a une réalité planétaire, contre laquelle on ne peut pas se battre. Il faut faire des disques avec un jugement différent. Je ne mettrai plus 100 000 $ dans la production d'un album. Mais à mon avis, un disque, ça reste un moyen de rester vivant dans le milieu. »