En 1982, l'équipe de Passe-Partout remporte un premier Félix. On peut voir Michel Robidoux en compagnie des comédiens Pierre Dufresne (Fardoche), Mirielle Lachance (voix de Pruneau) et Ève Gagnier (voix de Cannelle).

De Zézette à Passe-Partout

Né à East Angus en 1943, Michel Robidoux est un enfant de la balle. Ses parents Fernand Robidoux et Jeanne Couët étaient non seulement des artistes et des communicateurs très en vue, mais ils ont joué un rôle important dans l'histoire de la chanson d'ici. Surtout son père Fernand, qui a été un pionnier en devenant un des premiers à enregistrer des créations d'auteurs-compositeurs québécois.
« Il fut même le premier interprète québécois à chanter à l'Olympia, dans les années 1950, en même temps que Félix Leclerc comme auteur-compositeur. Son plus grand succès s'intitulait Je croyais. Il en a vendu 40 000 copies, ce qui était énorme en 1945. »
Mais Je croyais, comme la plupart des tubes de l'époque, était la traduction d'une pièce américaine. « Mon père a été obligé de briser son contrat avec RCA Victor pour endisquer les super belles chansons écrites par un grand jack débarqué chez nous quand j'avais 7 ou 8 ans : Raymond Lévesque. Finalement, il a signé avec Decca Londres et il est allé enregistrer là-bas. »
Quant à sa mère, elle a créé le personnage de Zézette, une petite fille qui avait le don de se mettre les pieds dans les plats. L'émission de radio, écrite par Ovila Légaré, a tenu l'antenne pendant neuf ans et a produit quelques vinyles pour enfants.
Sa famille ayant déménagé à Montréal lorsqu'il n'avait que trois ans, Michel Robidoux a donc passé une partie de son enfance dans les studios de radio et d'enregistrement... quand les artistes ne venaient pas directement à la maison. « Ma mère était aussi coach de voix et plusieurs comédiens prenaient des leçons d'elle, entre autres Dominique Michel et Denise Filiatrault », se souvient-il, encore triste qu'elle soit décédée à seulement 50 ans, en 1967.
Les eaux profondes de passe-partout
Avec une mère qui a construit sa carrière en grande partie auprès du public jeunesse, Michel Robidoux s'est totalement senti en eau profonde lorsque son grand ami Pierre F. Brault (1939-2014), qui avait écrit les chansons des 125 premiers épisodes de Passe-Partout, lui a demandé de les arranger. Michel Robidoux se chargera des chansons des 50 émissions suivantes.
« Ça a été pour moi une façon de fermer la boucle », dit-il, ne niant pas que certaines substances moins légales ont « aidé » les deux créateurs.
« On tripait, et je pense que ce succès vient de là. Les enfants ont perçu notre réel plaisir. Et tu ne peux pas bullshiter des enfants. »
En 1982, Michel Robidoux recevait, avec son ami, le Félix pour l'album pour enfants de l'année. Il en récoltera deux autres pour autant de disques de Passe-Partout.
« Il a fallu quelques années pour convaincre le ministère de l'Éducation de faire des disques avec les chansons. Le MEQ craignait que des produits dérivés l'éloignent de sa mission de s'adresser aux enfants de familles à faible revenu. »