Directrice générale des Amis du patrimoine de Saint-Venant, Sylvie Cholette a dévoilé la programmation 2019 de la Maison de l’Arbre. On la voit ici en compagnie de Jean-François Létourneau et David Goudreault, respectivement coordonnateur et directeur de la Grande Nuit de la poésie, laquelle fait relâche en 2019 pour revenir de plus belle en 2020.

De l’activité à Saint-Venant-de-Paquette

Il y aura de l’action à profusion dans le village de la poésie cette année, comme en témoigne la programmation 2019 de la Maison de l’Arbre de Saint-Venant-de-Paquette. Deux nouveaux sites vont d’ailleurs être ajoutés au Sentier poétique, dont un consacré à la poésie autochtone.

« Nous avons établi un partenariat avec le Collège Champlain afin de mettre en valeur la parole autochtone. Les gens du Collège ont participé à la sélection des poètes et de leurs textes, explique la directrice générale des Amis du patrimoine de Saint-Venant Sylvie Cholette. Ce site va permettre aux gens de mieux découvrir nos Premières Nations à travers leurs écrits. On inaugure les sites le 29 juin, en compagnie de Joséphine Bacon. Ce sera un très bel évènement ouvert au public. »

Le premier lieu, portant le nom de Mme Bacon, honorera la contribution de José Acquelin, Leonard Cohen et Éléonore Sioui. Le deuxième fera hommage à Marie-Claire Blais, Jean Sioui, Rodney Saint-Éloi et Virginia Pésémapéo-Bordeleau.

« Notre spécialiste en la matière, Jean-François Létourneau, a choisi d’excellents poètes et écrivains, particulièrement les voix autochtones. On tente de démontrer que, même si les autochtones ont vécu des choses affreuses, quelque chose d’incroyable a surgi de leur vécu. »

Un atelier d’écriture pour enfants présenté par l’auteur Sylvain Rivard est prévu pour le 15 septembre. « Les enfants auront la chance d’apprivoiser l’écriture et de connaître l’histoire des autochtones. On veut que l’atelier soit constructif. Les jeunes pourront discuter avec l’auteur au cours de l’activité. »

Des secrets bien gardés

Hormis le souper-bénéfice avec Patrice Michaud prévu pour le samedi 8 juin et l’exposition de Catherine Durand qui se poursuit jusqu’en octobre, quatre autres rendez-vous sont prévus à la Maison de l’Arbre à partir du mois d’août. Stéphanie Blanchette lancera le bal le 10 août, suivie d’Amylie le 21 septembre.

« Une de nos valeurs est de faire connaître des talents qui ne sont pas nécessairement sur les grandes scènes, confie Mme Cholette. Nous voulions aussi plus de femmes dans la programmation. Stéphanie est dans le milieu depuis plusieurs années, mais on la retrouve souvent derrière d’autres artistes qui prennent plus de place. Nous avons donc décidé de la mettre de l’avant! »

« Nous devions avoir Amylie l’année passée, mais le hasard en a fait autrement. C’est une perle. Ses textes et sa musique sont de grande qualité. On s’est dit qu’il faut faire ce qu’on peut pour la faire connaître un peu plus », poursuit la directrice générale.

Le spectacle Carnets de notes, du tandem père-fils Jacques et Nicolas Boulerice, sera offert le 12 octobre. Une soirée de danse traditionnelle animée par Robert Goulet clôturera la saison le 7 décembre.

« Carnets de note, c’est un mariage entre la musique et la poésie. Le duo a une très belle complicité et des paroles très riches. Il vaut la peine d’être vu et d’être entendu », conclut Sylvie Cholette, invitant les gens de partout à se laisser enchanter par la magie du village et de la Maison de l’Arbre.