Joanie Bernard

De la poésie sur les murs et au coeur du centro

Il faut parfois savoir s'accrocher un peu pour arriver au bout de ses projets. Joanie Bernard, qu'on avait rencontré l'an dernier alors qu'elle lançait son premier festival de la poésie Sherbrooke prend la parole, pourrait en témoigner avec le sourire. Après une première édition bien timide, elle s'est entourée de quelques vieux routards qui n'ont pas hésité à prendre place à bord.
C'est donc ce dimanche que le duo d'hommes de théâtre formé de Patrick Quintal et Jean-François Hamel offrira en lecture publique une vingtaine de poèmes parmi les quelques dizaines acheminés à l'équipe de Sherbrooke prend la parole au cours de l'hiver. La soirée animée par le fabuleux Frank Poule se tiendra au Tremplin à compter de 19 h
« Nous avons recueilli 58 poèmes sur le thème de la liberté », note Joanie, qui a trouvé afficheurs de poésie auprès d'une trentaine de boutiques du centre-ville qui proposent des écrits sur leurs murs tout au long de cette semaine, jusqu'au point culminant de dimanche.
Quintal et Hamel ont par ailleurs sélectionné eux-mêmes leurs 20 poèmes préférés qui seront partagés au public qui se réunira au Tremplin dimanche.