Plusieurs représentants ont pris la parole hier lors du lancement de la semaine Les 7 trouvailles des Sources à Asbestos. Sur la photo, on aperçoit Chantal Gagnon, représentant Saint-Georges-de-Windsor, le président du RAVIR Donald Mercier, le député de Richmond André Bachand, le directeur du P’tit bonheur de Saint-Camille Benoit Bourrassa, le maire de Wotton Jocelyn Dion, Daniel Pitre, conseiller municipal à Danville, le maire d’Asbestos Hugues Grimard et Geneviève Chenel, responsable de la Meunerie de Saint-Adrien.

De «journée» à «semaine» de la culture

« Au lieu d’avoir seulement une journée de la culture, pourquoi ne pas en avoir sept? » demande Donald Mercier, président du Regroupement des artistes vivant en ruralité (RAVIR). L’organisme proposera donc une semaine complète d’animations culturelles dans les sept municipalités de la MRC des Sources, du 23 au 29 septembre. La semaine Les 7 trouvailles des Sources offrira poésie, contes, arts visuels, rallyes, artistes locaux, etc.

Le RAVIR, qui a pour mission de faire rayonner les arts et la culture en milieu rural, souhaite ainsi renforcer les liens entre les organismes culturels de la région.

« Les artistes sont engagés dans le projet, bien entendu, mais nous voulons aussi faire des liens entre les différentes municipalités, faire découvrir les organismes qui ont une mission culturelle, les villages et la richesse de chacun. Il y a plusieurs artistes en coulisse vont réaliser des choses à cette occasion. La plupart du temps, nous travaillons seuls dans notre coin, mais le temps d’une semaine, nous nous unissons pour créer une semaine de la culture », explique Donald Mercier.

Cette première édition des 7 trouvailles des Sources est née lors d’un rassemblement entre les municipalités de Saint-Camille, Saint-Adrien, Saint-Georges-de-Windsor, Wotton, Danville, Ham-Sud et Asbestos. Un désir collectif de faire rayonner les artisans et les organismes locaux est apparu à la suite de cette rencontre.

« Nous avons proposé ce projet et tous les élus étaient réceptifs. L’idée est de faire une trouvaille dans chacune des municipalités, mais bien qu’il soit question de sept trouvailles, une vingtaine d’événements auront lieu. Dans une même journée, il peut y avoir cinq activités dans une même municipalité. Il y a plusieurs découvertes à faire », précise Donald Mercier.

Il ajoute que les activités culturelles ne se ressembleront pas d’une municipalité à l’autre et souhaite évidemment que la manifestation culturelle soit de retour en 2020.


« Asbestos et toutes les municipalités des Sources débordent de trésors culturels qui méritent d’être découverts et d’être mis de l’avant. »
Hughes Grimard

Une semaine essentielle

Lors du lancement de la programmation, plusieurs représentants des municipalités sont venus présenter un avant-goût des activités culturelles. Ils ont néanmoins tâché de ne pas trop révéler de détails, invitant les citoyens à venir découvrir par eux-mêmes.

Le village de Saint-Adrien s’est démarqué du lot avec des ateliers qui se donneront du matin au soir le 24 septembre. Les participants auront notamment l’occasion de réaliser une murale collective, de découvrir les artistes locaux et de participer à une séance d’improvisation musicale.

Le maire d’Asbestos, Hugues Grimard, a profité de l’occasion pour souligner l’importance de l’initiative de RAVIR.

« Asbestos et toutes les municipalités des Sources débordent de trésors culturels qui méritent d’être découverts et d’être mis de l’avant. C’est intéressant de voir que chaque village a un côté culturel. Lorsque l’on parle de culture, on pense aux différentes formes d’art, mais la culture, c’est aussi l’histoire et le partage. C’est ce qui rend une communauté unique. La culture fait aussi partie de l’âme de la ville », affirme M. Grimard.

Les nombreux événements sont offerts gratuitement à un public de tous les âges.

Les festivités s’amorceront à Saint-Camille le 23 septembre, au P’tit Bonheur, avec un atelier d’images et de la poésie numérique.

Pour la programmation complète : ravir.ca